Actualités Météo
Ex-ouragan Lorenzo : tempête sur l'ouest de l'Irlande

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Lorenzo a terminé sa mue en tempête extra-tropicale. Il circule désormais sur les îles britanniques. Bien qu’à l’écart, la France sera concernée par de fortes rafales de vent.

Dimanche dernier, Lorenzo est devenu l’ouragan le plus puissant jamais observé dans le nord-est de l’Atlantique, au sein d'une saison cyclonique modérément active mais intense. Initialement, les modèles numériques de prévisions présentaient une fiabilité assez aléatoire mais les analystes de La Chaîne Météo avaient opté pour une trajectoire médiane en direction de l’Irlande. C’est donc ce scénario qui se concrétise désormais, avec une forte tempête en prévision pour l’ouest de l’Irlande ce vendredi et un coup de vent sur les côtes des Hauts-de-France et de la Normandie.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

Une houle dangereuse et un coup de vent sur les côtes françaises

L’ex-ouragan Lorenzo se manifeste des côtes atlantiques à la Côte d’Opale en passant par les côtes de la Manche par une houle vigoureuse dans la matinée de vendredi. On attend notamment des vagues de 4 m et jusqu’à 7 m pour la pointe bretonne, avec un état de mer dangereux. Mais les coefficients de marée, en forte diminution par rapport au début de semaine, réduisent les risques de submersions littorales.

Au passage du coeur dépressionnaire de Lorenzo vers l’Irlande, le vent de sud s'est levé en soirée de jeudi sur la Bretagne, puis bascule à l’ouest ce vendredi sur l’ensemble des côtes de la Manche, le vent souffle notamment sur la Côte d’Opale toute la journée de vendredi. Les rafales peuvent atteindre localement 90 km/h. Sur la Bretagne, on est à peine en coup de vent avec des valeurs ne dépassant pas les 70 km/h.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

Si les conséquences paraissent marginales pour la France, elles le sont beaucoup moins pour les îles Britanniques avec une forte tempête.

Des vagues de 10 mètres et jusqu’à 150 km/h sur l’Irlande

L’ex-ouragan Lorenzo frappe l’Irlande ce vendredi en tant que tempête extra-tropicale. A l’avant du système, de violents orages se déclenchent sur l’ouest de l’Irlande et peuvent déborder sur l’Irlande du nord. Les cumuls horaires peuvent être importants et des inondations locales ne sont pas à exclure sur la zone, notamment dans le nord-ouest de l’Irlande. Il peut tomber en l'espace de 24h, jusqu'à ce soir, 50 mm localement.

Le vent a forcit dans la journée de jeudi avec jusqu’à 100 km/h en rafales de la côte ouest irlandaise, placée en alerte orange. Les rafales les plus violentes se produisent ce matin avec 150 km/h possibles de Tralee à Galway, sur la côte ouest. Ces vents restent forts dans les régions centrales avec jusqu’à 100 km/h possibles. Ces valeurs restent inférieures à celles observées lors de l'ouragan Ophelia en octobre 2017.

La mer est également déchaînée sur les côtes irlandaises occidentales ce vendredi. Les vagues peuvent atteindre 10 m. La mer se calme lentement dans le courant de la journée. En conséquence, de fortes perturbations peuvent se produire dans les transports, qu’ils soient routier, ferroviaire, maritime ou aérien. A noter que l’Ecosse occidentale et le Pays de Galles sont aussi concernés par des vents violents et une houle importante ce vendredi matin et de forts orages pouvant causer des inondations locales.

L’Angleterre touchée dans une moindre mesure

L’Angleterre n’échappe pas à la tempête mais elle est affaiblie après son passage sur l’Irlande. C’est surtout le sud-ouest et les Cornouailles qui sont concernés ce vendredi par des vents forts, jusqu’à 100 km/h en rafales et des vagues de 6 à 8 m. La période la plus à risque s’étend de la matinée à la mi-journée. Là aussi, de fortes perturbations sont à craindre.

À lire aussi

Chaleur record aux USA : près de 40°C mercredi !

Les ouragans peuvent-ils arriver jusqu’en France

L'actualité météo

Articles les plus lus