Actualités Météo
Météo à 4 semaines : tendance jusqu'à la mi-octobre

Par Regis CREPET, météorologue

La Chaîne Météo vous propose chaque jeudi la tendance météo la plus probable à 4 semaines pour la France métropolitaine. Cette actualisation concerne la fin septembre et la première quinzaine d'octobre.

La mise à jour de la tendance météo à un mois présente le scénario météo le plus probable pour ces quatre prochaines semaines, jusqu'à la mi octobre.

L’évolution attendue met en évidence la persistance d'un temps mojoritairemenrt sec pour ce mois de septembre, aggravant la situation de sécheresse. Les températures subiront de fortes variations, avec une nette baisse des températures la semaine prochaine. Mais les conditions anticycloniques maintiennent du beau temps toujours sec : les changements de masses d'air ne s'accompagnent pas de perturbations qui seraient les bienvenues.

Les régions situées près de la Méditerranée pourraient subir des orages plus fréquents mais sans caractère aggravant à ce jour. On attend une dégradation pluvio-orageuse plus marquée et généralisée sur la France vers le 27 septembre, marquant la fin de cette récurrence anticyclonique. Mais ces pluies ne seraient que temporaires avant le retour rapide de l'anticyclone en octobre.

Méthodologie utilisée pour l'élaboration de cette tendance

La tendance météo à 4 semaines est une "tendance" moyennée par semaine, avec une courbe de température pour la moitié nord et une autre pour la moitié sud : il s'agit donc d'un résumé de la situation qui ne saurait prendre en compte toutes les particularités du climat local. Il existe en effet de grandes différences entre les températures en plaine, en ville, en bord de mer et à la montagne.

En climatologie, il est usuel de se référer à la moyenne climatique de Paris (pour la moitié nord) et de Bordeaux (pour la moitié sud) : ces deux villes bénéficient d'un climat tempéré constituant deux repères fiables. Brest et Strasbourg peuvent servir d'indicateurs extrêmes pour la moitié nord, tout comme Toulouse et Marseille au sud.

Cette tendance est une "moyenne lissée" qui tient compte des scénarii globaux des modèles numériques que nous utilisons : cela explique pourquoi vous ne retrouverez pas toujours la même prévision entre cette tendance et la prévision détaillée ville par ville, laquelle est actualisée plusieurs fois par jour. 

Cette tendance est préparée, expertisée et présentée par notre météorologue Régis Crépet.

 

À lire aussi

Prévisions saisonnières : automne et début de l'hiver 2019

Bilan de l'été 2019 : le 3e le plus chaud depuis 1900

L'actualité météo

Articles les plus lus