Actualités Météo
Dorian : le 2e ouragan le plus puissant dans l'Atlantique

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Monstrueux, catastrophique, dévastateur… les mots n’ont pas manqué pour qualifier l’ouragan Dorian qui s’est abattu à pleine puissance sur le nord-ouest des Bahamas. Retour sur le phénomène cyclonique de l’année, le 2e plus puissant dans l’Atlantique depuis 1950.

Dorian s’inscrit dans une saison 2019 des ouragans peu active et classique au vue des années récentes, avec un début de saison précoce le 20 mai avec la tempête subtropicale Andrea. Le seul ouragan de la saison Barry a quant à lui fait peu de dégâts au sud des Etats-Unis en juillet.

De l’onde tropicale à la tempête tropicale Dorian

Avant d’être un cyclone, l'onde tropicale à l'origine de Dorian se déploie à partir de la côte ouest africaine et devient une dépression tropicale en parcourant la zone tropicale de l’océan Atlantique le 23 août. Cette dépression est nommée Dorian le 24 août quand elle atteint le stade de tempête tropicale.

Dorian s'abat sur la Martinique et les îles Vierges

Le 27 août, la tempête tropicale Dorian frappe la Martinique. 10 à 15 jours de pluies s’abattent en quelques heures à Rivière-Pilote où des crues éclairs se produisent.

Le 28 août, Dorian devient un ouragan de catégorie 1 avec des vents de 120 km/h et des rafales de 160 km/h en passant sur l’île de Saint-Thomas dans les îles Vierges des Etats-Unis. Il fait alors sa première victime.

Plus rien n’arrête par la suite l’intensification de Dorian alors qu’il s’éloigne de Porto Rico.

Dorian, premier ouragan majeur de la saison 2019 en Atlantique

L'alimentation d'un cyclone repose en grande partie sur la chaleur des eaux et l'humidité. Libéré de la contrainte de l’air sec qu'il a rencontré aux abords de Porto Rico, l’ouragan Dorian gagne en puissance au contact des températures élevées de la mer des Caraïbes (entre 29 et 30°C) et une faible variation des vents en altitude.

Le 30 août, Dorian atteint la catégorie 3 avec des vents moyens de 185 km/h et devient le premier ouragan majeur de la saison 2019 de l’Atlantique nord.

Dorian se dirige vers le nord-ouest des Bahamas sur des eaux toujours aussi chaudes et sans contrainte atmosphérique. Il s’intensifie alors de façon explosive avec un passage en catégorie 4 le samedi 31 août et en catégorie 5 le dimanche 1er septembre. Il ne se trouve plus qu’à 55 kilomètres de Great Abaco et ses vents atteignent alors 260 km/h en moyenne.

360 km/h de vent et une onde de tempête de 5 à 7 mètres

L’ouragan Dorian touche terre à Marsh Harbour sur l'île de Great Abaco  le dimanche 1er septembre à 16h40 UTC avec des valeurs jamais vues pour l’archipel. Sa pression est l’une des plus basses enregistrées depuis 1980 avec 910 hPa. Les vents atteignent 295 km/h et les rafales près de 360 km/h, soit 40 km/h de plus que la vitesse de croisière d’un TGV.

L’onde de tempête, c’est-à-dire le niveau de la mer qui augmente à cause des vents de l’ouragan et de la faible pression en son coeur, atteint les 5 à 7 mètres alors que l’île est située à 12 mètres au-dessus du niveau de la mer. Des submersions importantes se produisent sur les parties septentrionales de Great Abaco à Grand Bahama et les pluies diluviennes aggravent une situation déjà catastrophique.

Ces caractéristiques font de Dorian le plus puissant à toucher le nord-ouest des Bahamas. C’est aussi le second ouragan le plus puissant dans l’Atlantique ex-aequo avec Wilma (2005) et Gilbert (1988) depuis 1950. Seul l’ouragan Allen en 1980 a été plus puissant avec 305 km/h.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

Une situation cauchemardesque pour Grand Bahama

La situation se dégrade encore plus lorsque Dorian, en catégorie 5, fait du surplace sur Grand Bahama pendant 27 heures. L’ouragan se déchaîne en catégorie 5 pendant tout ce temps. En 24 heures, 760 mm de pluies tombent, l’équivalent de 6 mois de pluies pour l’île.

D'après les premières images, les dégâts sont à peine imaginables. Des inondations massives se sont produites sur les îles Abacos et Grand Bahama. 13 000 habitations ont été endommagées ou détruites selon la Croix Rouge. Le premier ministre parle d’une tragédie historique.

À lire aussi

Ouragan Dorian : une situation rare pour le Canada

L'actualité météo

Articles les plus lus