Actualités Météo
Juillet 2019 : le mois le plus chaud jamais mesuré dans le monde

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Selon l'observatoire européen Copernicus, le mois de juillet 2019 est le mois le plus chaud dans le monde jamais enregistré.

Juillet 2019 : le mois le plus chaud jamais mesuré dans le monde

Selon le "programme européen de surveillance de la Terre", Corpernicus, le mois de juillet 2019 est le mois le plus chaud jamais enregistré dans le monde par rapport à la température moyenne pour un mois de juillet calculée sur la période de 1981-2010 (qui est de 16.07°C). La température moyenne pour ce mois de juillet 2019 sur le globe est de 16.63°C, soit un excédent de 0.56°C par rapport à la moyenne.

Le mois de juillet est le mois le plus chaud de l'année en règle générale, mais celui de 2019 est le mois le plus chaud, dépassant d'une courte tête le mois de juillet 2016 (de 0.04°C).

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

Les températures en Europe occidentale ont été au-dessus des normales calculées sur la période de 1981-2010, notamment à cause de la canicule de juillet 2019 qui a été remarquable par son intensité. De nombreux records nationaux de chaleur ont été établis sur cette période, dont l'Allemagne, tout le Benelux et aussi le Royaume-Uni

L'est du continent s'est trouvé quant à lui en-dessous des normales tout comme le sud-ouest de la péninsule ibérique.

Actualités Etranger
Crédit : Copernicus

D'autres anomalies positives de températures en juillet dans le monde

En dehors de l'Europe occidentale, l'Alaska a aussi été au-dessus des normales ainsi que l'île de Baffin et le Groenland (où une fonte record s'est produite) pour ce mois de juillet 2019. Les températures des régions septentrionales de la Sibérie, de l'Asie centrale et de l'Iran ont aussi été au-dessus des normales pour un mois de juillet.

Le continent australien et le continent africain se sont aussi trouvés au-dessus des normales sur une grande partie de leur territoire. L'Antarctique a vu aussi la moyenne de ses températures au-dessus des normales dans certaines régions.

Y a-t-il eu un peu de fraîcheur ?

Le rapport de Copernicus mentionne aussi les régions où les températures ont été en-dessous des normales pour juillet 2019. L'Europe de l'est (surtout du nord-est) a été en-dessous de la température moyenne pour un mois de juillet sur la période de 1981-2010.

Certaines régions de l'Antarctique et la mer de Weddell ont aussi été en-dessous des normales. Des régions du centre ouest du Canada et des parties de l'Asie ont aussi eu un temps plus frais que la normale. Enfin, on notera que le sud-ouest de l'Australie a aussi enregistré une température moyenne pour juillet inférieure à la moyenne calculée sur la période de 1981 à 2010.

Un autre rapport attendu : celui de la NOAA

Les américains publient un peu plus tard leur relevé des températures moyennes pour un mois donné sur le globe. Si ce mois de juillet 2019 n'atteint pas la première place du mois le plus chaud jamais enregistré comme pour l'observatoire européen, il devrait toutefois se hisser à la deuxième place.

À lire aussi

Communiqué spécial orage

Juillet 2019 : sur le podium des juillets les plus chauds ?

L'actualité météo

Articles les plus lus