Actualités Météo
Groenland : la fonte record a commencé

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Tandis que l’Europe a retrouvé des températures normales après la canicule, le pôle Nord subit des températures très élevées depuis mardi, entraînant l’épisode de fonte de glace le plus important depuis 2012 et le second plus important depuis 1950.

Crédit : Px Here

L’air très chaud qui nous a valu une canicule record fin juillet remonte au nord. Le week-end dernier, il se trouvait sur la Scandinavie où des records de chaleur ont été battus. La capitale de la Finlande, Helsinki, a enregistré son record de chaleur tous mois confondus depuis 1844 avec 33.2°C dimanche 28 juillet. L’ancien record remontait au 18 juillet 1945 avec 31.6°C.

Tout aussi impressionnant, le record national de chaleur de la Norvège a été égalé à Laksfors avec 35.6°C samedi 27 juillet, au nord du cercle polaire. Il n’avait plus fait aussi chaud en Norvège depuis 1970.

D’autres stations en Suède ont aussi établi de nouveaux records de chaleur depuis le début de leurs relevés, avec 34.2°C à Älvisbyn et 33.1°C à Kvikkjok par exemple.

Une fonte record attendue au Groenland

Cet air chaud a gagné des régions plus septentrionales (nord). Il est  arrivé ce mardi sur le Groenland tout en passant sur l’Islande. Les températures de mardi à jeudi sont supérieures aux normales de 12 à 13°C. Les parties occidentales de l’île (Islande ) ont été soumises à des températures avoisinant les 26°C-27°C. Le mercure s'est trouvé assez loin du record de chaleur de 30.5°C établi en 1939 à Teigarhorn.

Même si l’air chaud s’est rafraîchi en cours de route de l’Europe jusqu’au pôle Nord, il provoque une anomalie positive de 15°C sur le Groenland. Autrement dit, les températures sont 15°C au-dessus de ce que le Groenland est censé avoir comme températures en cette période de l’année. Des pointes supérieures à 25°C sont possibles non loin de la capitale Nuuk jusqu'à samedi.

Ces températures entraînentune fonte importante de la calotte glaciaire. Les instruments de prédiction estiment que ce sera la seconde fonte la plus importante depuis 1950 après celle de 2012.

Selon les experts climatologiques, le Groenland subit depuis juin une fonte rapide de sa calotte glaciaire. Clare Nullis, de l’Organisation Météorologique Mondiale, précise que pour le seul mois de juillet, le Groenland a perdu 160 milliards de tonnes de glace pour la fonte en surface. 

La scientifique ajoute que « la superficie couverte par la banquise de l’Arctique était déjà proche de son niveau le plus faible jamais enregistré à la date du 15 juillet ». 

Observations actuelles

Mercredi 31 juillet, l'épisode de fonte de glace de surface a été le plus important de l'année. Dix milliards de tonnes de glace de surface se sont déversés dans l'océan.Ce jeudiun autre épisode de fonte très important est attendu.

La vitesse de fonte est supérieure à celle de 2012, avec 12,5 milliards de tonnes de glace perdus chaque jour contre 11,7 en 2012.

À lire aussi

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 23 février

L'actualité météo

Articles les plus lus