Actualités Météo
Festivités 14 juillet : quelles régions menacées par les orages et le vent ?

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

La météo pour la Fête nationale du 14 juillet 2019 est estivale pour les uns et parfois orageuse pour les autres. Dans quelles villes pourrez-vous apprécier le feu d'artifice dans les meilleures conditions ?

Les festivités liées à la Fête nationale sont souvent marquées par des conditions météo très variables d'une année sur l'autre. Il faisait très chaud et lourd l'année dernière avec 30°C à Paris, alors qu'il faisait beau mais frais en 2017 avec 23°C.

Cette année, le temps est estival. L'anticyclone qui protége la France cette semaine se maintient jusqu'à ce dimanche 14 juillet, avec toujours cette nuance entre un risque orageux plus marqué sur les régions montagneuses de la moitié sud de la France et de l'est, et un temps sec et ensoleillé à l'ouest. 

Les températures sont en légère baisse par rapport à la semaine, pour se situer dans les moyennes de saison, localement davantage au sud, pour s'établir en  général entre 23°C et 31°C du nord au sud. Seul le quart nord-est fait bande à part avec des températures à peine de saison en raison des nuages qui limitent la hausse des températures.

 

La météo des feux d'artifice du 14 juillet 2019 pour les grandes villes de France

A Paris : la capitale bénéficiera d'un temps sec et d'un ciel clair en soirée avec un petit vent sensible de nord-est (30 à 40 km/h). La température sera de 17°C mais le ressenti sera de 15°C en raison de ce petit vent.

A Lille : le ciel sera très nuageux avec le même vent de nord-est qu'à Paris. Il soufflera plus fort, entre 40 et 50 km/h et il pourrait perturber la tenue du feu d'artifice (les vents ne doivent pas être trop forts). Les températures seront de 14°C. L'impression sera fraîche.

A Strasbourg : le temps sera instable et les nombreux nuages pourraient apporter quelques ondées. Le risque d'averse est donc tout à fait possible. Le vent de nord-est sera aussi sensible avec 40 km/h. Les températures se situeront aux alentours des 15°C.

A Nancy : le ciel sera très nuageux et il y a un petit risque d'ondée. Le vent de nord-est à 40 km/h apportera un ressenti frais. Les températures seront de 15°C. 

A Bourges : sur le lac d'Auron, le temps sera sec et dégagé avec une vent de nord-est de 40 km/h. Les températures seront de 18°C.

A Lyon : (quais de Saône) le ciel sera variable et le vent de secteur nord assez sensible avec 50 km/h. Les températures seront de 20°C.

A Marseille : le ciel sera voilé mais le temps restera sec. Mais attention au mistral qui soufflera assez fort, jusqu'à 60 km/h en rafales.

A Bordeaux : il fera beau. Les températures seront de 24°C. Les conditions seront idéales pour le feu d'artifice !

A Nantes : le ciel sera dégagé et le vent de nord-est sera un peu frais avec 40 km/h. Les températures seront de 17°C.

Si vous souhaitez regarder le défilé de la fête nationale qui a lieu à Paris, voici son déroulement.  

Déroulement de la fête du 14 juillet 2019

Le 14 juillet 2019 se passe ce dimanche. Il s’ouvrira par le défilé militaire sur les Champs-Elysées à 10h30 sous l’oeil du Président de la République Emmanuel Macron. Le défilé s’achève à 12h.

A 21h15, l’Orchestre national de France et le Choeur et la Maîtrise de Radio France joueront au pied de la tour Eiffel.

A 23h, le feu d’artifice du 14 juillet sera tiré depuis la tour Eiffel et les jardins du Trocadéro. La nuit s’animera alors de différents bals.

Que s’est-il passé la 14 juillet 1789 ?

Dans un contexte de tensions sociale et politique, Louis XVI fait encercler les villes de Paris et de Versailles pour maintenir l’ordre en juillet 1789. Ce qui inquiète les populations concernées. Les événements s’enchaînent, qui sont autant de tensions ajoutées à une poudrière qui ne demande qu’à exploser. Le renvoi de Necker le 11 juillet 1789, ministre d’état soutenu par l’opinion publique, met le feu au poudre. Desmoulins harangue la foule le 13 juillet pour que les parisiens se défendent. Se constitue alors une milice de plusieurs milliers de personnes.

Au lendemain, les émeutiers constituant la milice pillent les Invalides le 14 juillet 1789 pour s’armer. Une fois les armes en mains, ne manque que la poudre qui se trouve à la Bastille. Sur leur route, d’autres émeutiers se joignent avec ceux des Invalides. Le gouverneur de la Bastille, le marquis de Launay, voyant la foule avancer vers l’édifice, signe une reddition faisant état qu’aucun mal ne sera fait à la garnison. Cette parole n’est pas tenue et le gouverneur fait tirer sur la foule une fois que celle-ci s’engouffre dans la Bastille. Les canons volés le matin même aux Invalides sont alors installés aux abords de la forteresse. Le marquis de Launay s’avoue vaincu et laisse la forteresse à la foule en faisant baisser les ponts-levis. Les vainqueurs de la Bastille se dirigent alors vers l’Hôtel de Ville avec leurs prisonniers. Le marquis de Launay ne survivra pas sur la route et sa tête se retrouvera au sommet d’une pique comme tant d’autres.

C’est le premier événement de ce que sera la révolution française. Mais pourquoi avoir retenu cette date comme fête nationale parmi tant d’autres possibles ?

Choix de la date du 14 juillet

C’est sur l’idée du nouveau commandant de la garde Parisienne nommé par Louis XVI, La Fayette, que la date du 14 juillet devient la fête nationale. L’Assemblée Nationale accepte et veut que cette fête célèbre l’unité de tous les français. La première fête nationale se passe alors au Champ de mars, aménagé le 1er juillet pour accueillir l’événement. Le roi Louis XVI en personne y assiste. Cette date ne sera plus célébrée sous les différents régimes politiques qui se succéderont jusqu’en 1880. Les députés républicains d’alors doivent déterminer une date parmi tant d’autres possibles pour célébrer l’unité de la nation. La date du 14 juillet s’impose car elle remplit les critères d’éligibilité pour la fête de la nation. On peut aussi la lire par rapport à l’année 1789 avec la prise de la Bastille, événement violent et sanglant, ou comme l’année 1790 où était célébrée la première fête célébrant l’unité du pays. Cette double lecture permet de ne pas célébrer uniquement un événement violent mais surtout d’unité.

 

À lire aussi

Attention aux forts orages entre la côte d'Azur et la Corse !

Semaine : soleil puis dégradation au nord jeudi

Météo prochain week-end : début d'une vague de chaleur ?

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 12 janvier

Prévisions saisonnières : suite de l'hiver 2019 - 2020

Ex-ouragan Barry : jusqu'à 580 mm de pluie en Louisiane

L'actualité météo

Articles les plus lus