Actualités Météo
Inde : vers une poursuite de la canicule ?

Par La Chaîne Météo

L’Inde subit des températures extrêmes dues au retard de la mousson. Ce retard entraîne une vague de chaleur qui affole les thermomètres. Ils dépassent quotidiennement les 40°C dans certaines régions du pays.

Crédit : Pixabay

L’Inde affronte une terrible vague de chaleur depuis le début du mois de juin. Les températures ont grimpé jusqu’à 48°C à New Delhi le 10 juin dernier, battant le record mensuel des 47,8°C de juin 2014. Le record absolu de chaleur a été approché de 0,4°C (record de 48,4°C le 26 mai 1998). A Churu, au Rajasthan, le “mercure” a affiché 50,3°C. Juste à côté, Jacobabad, ville du Pakistan, a vu la température atteindre 51,1°C le 8 juin. Les nuits ont aussi été suffocantes dans ces régions du nord de l’Inde : la température n’est pas retombée en-dessous de 30°C.

Cette forte vague de chaleur a malheureusement entraîné de nombreux incidents en Inde dont des affrontement meurtriers pour obtenir de l’eau ou encore des comportements inhabituels chez les animaux, notamment des rixes entre singes pour accéder à une source d’eau, des tigres qui ont quitté leur réserve forestière pour trouver de l’eau dans les villages... Les approvisionnements en eau ne sont pas toujours suffisants dans ces contrées du nord du pays qui subissent, en parallèle, une grave sécheresse.

Depuis samedi après-midi, 92 personnes ont succombé à des coups de chaleur dans l’état de Bihar, dans le nord-est de l’Inde. Les autorités ont émis des restrictions de sortie par endroits. Le gouvernement a également fermé les écoles jusqu'au 22 juin.

Retard de la mousson et persistance de températures élevées 

La mousson tarde à venir sur les régions du nord du territoire, d’où la persistance de températures extrêmes. Seules les pluies de la mousson permettent pour ces régions d’être soulagées des températures élevées en cette période de l'année.

Cette semaine, les pluies se cantonneront à la façade ouest du pays sur une ligne allant de Mumbai à l’état de Kerala et au centre est. Elles seront copieuses et apporteront une baisse des températures qui sera la bienvenue. 70 mm de pluies sont aussi tombés localement à Madhya Pradesh . Ces précipitations sont liées à l'ancien cyclone tropical Vayu qui se trouvait en mer d'Arabie. Elles sont les bienvenues pour cette région et contrairement aux inquiétudes antérieures, ces pluies n'ont pas provoqué d'inondation ni d'accidents tels des glissements de terrain.

Les régions du nord et du nord-est recevront ce jeudi et vendredi des pluies intenses. L'état le plus touché par la canicule, Bihar, connaîtra enfin un répit au niveau des températures. On observait encore ce jeudi des températures de l'ordre de 42°C, notamment dans les villes de Gaya et de Patna. Elles descendront enfin sous les 40°C vendredi et samedi. Les valeurs seront comprises l'après-midi entre 32 et 35°C.

Vers une nouvelle montée des températures ?

Le week-end du 22 et 23 juin devra être scruté avec grande attention. A l'exception de l'extrême nord-est de l'Inde, aux alentours de Calcutta, la moitié nord du pays devrait encore connaître des conditions sèches. Les températures peuvent repartir à la hausse par conséquent, notamment à New Delhi et ses alentours qui devraient encore connaître des températures caniculaires (supérieures à 40°C).

Certains scénarios tablent même sur des températures supérieures à 45°C. A cette échéance toutefois, la fiabilité est limitée compte tenu des différents scénarios qui ne s’accordent pas sur cette nouvelle flambée des températures.

À lire aussi

Pic de chaleur : jusqu'à 35°C

Orages, grêle, intempéries : bilan des phénomènes violents de samedi

L'actualité météo

Articles les plus lus