Actualités Météo
Début mai 2019 : très frais et arrosé au nord

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Alors que la fin de l'hiver et le début du printemps ont été très doux, ce début de mois de mai a été particulièrement frais pour la saison. Des records de froid ont même été battus par endroits avec des gelées tardives. Les précipitations ont été assez abondantes de la Normandie et de l'Ile-de-France à la Lorraine. Elles sont fréquemment déficitaires sur les autres régions.

Les flux de nord ont largement dominé en ce début de mois de mai 2019 maintenant des températures en-dessous des normales de saison plusieurs jours consécutifs.

Des records de froid les dimanche 5 et lundi 6 mai

Ces deux matinées ont été particulièrement froides avec de fréquentes gelées. Des records de froid ont même été battus avec par exemple -0,2°C à Brest, -1,6°C à Pontoise et -2,4°C à Beauvais.

Du 1er au 13 mai, le déficit de température sur la France est de 2,9°C par rapport à la normale de mai. Il atteint plus de 4°C sur certaines villes du nord-est alors qu'il est moins accusé dans l'extrême sud (-1,8°C à Montpellier).

Des précipitations très hétérogènes

Pluies et averses ont circulé assez souvent sur les régions du nord alors que les précipitations se sont faites plus rares dans l'extrême sud et notamment près de la Méditerranée. Le déficit pluviométrique atteint 66% à Biarritz et jusqu'à 90% à Ajaccio.

Au nord, une perturbation très active a donné beaucoup de pluies les 10 et 11 mai sur un axe allant de la Normandie à la Lorraine en passant par l'Île-de-France. On a même battu un record de précipitations en 24 heures pour un mois de mai à Orly avec plus de 60 mm. A Paris avec 83 mm recueillis entre le 1er et le 13 mai, la normale de mai de 62 mm a déjà été largement battu.

À lire aussi

De la neige en plein mois de mai en Corse !

L'actualité météo

Articles les plus lus