Actualités Météo
Météo du 1er mai 2019 : amélioration l'après-midi

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Cette année, le 1er mai tombe un mercredi. A moins de poser deux jours pour profiter d'un repos de 5 jours consécutifs, votre semaine sera coupée en deux. Et pour ce jour férié qui marque la fête du travail et la fameuse tradition du muguet, la prévision météo est nuageuse avec un ciel par endroits menaçant et des températures dans les moyennes de saison. Si le temps sec sur la plus grande partie de la France est une bonne nouvelle pour certains, rappelons que les régions centrales et du nord ont besoin de pluies pour les sols et la végétation.

Sur les régions voisines de la Manche, la situation météo est plutôt agréable pour ce mercredi 1er mai : en effet, un anticyclone apporte une amélioration appréciable sur la France. Les températures retrouvent les moyennes de saison, ni plus ni moins (soit 18°C pour la moitié nord et 22°C pour la moitié sud l'après-midi). Il faut compter néanmoins sur une petite fraîcheur matinale pour aller chercher le muguet. D'autre part, ce n'est pas le grand bleu non plus, le ciel restant assez mitigé et souvent voilé.

 

 

 

Pour ceux qui font le pont...

La suite du programme météo s'affine : même si la météo du 1er mai est assez agréable sauf près de la Manche où il y a quelques averses, la tendance des jours suivants est beaucoup plus instable. Un temps changeant et de plus en plus instable avec un risque orageux s'installe du sud-ouest au nord-est avec une généralisation du risque d'averses aux 3/4 du pays jeudi et vendredi prochain. Et surtout, les températures vont repartir à la baisse avec un week-end qui s'annonce aussi froid que le dernier. Si vous choisissez de partir sur les régions atlantiques et près de la Méditerranée, vous serez avantagés avec la persistance d'un temps sec grâce à la proximité de l'anticyclone des Açores.

Quoiqu'il en soit, les températures se situent ce 1er mai dans les moyennes de saison : il n'y a pas d'excès avec une moyenne statistique de 17°C à 23°C en moyenne du nord au sud. Mais la baisse en fin de semaine sera drastique, avec des températures repassant 4° à 5°C sous les moyennes saisonnières pour le week-end.

 

Fête du travail : des origines américaines

La fête du travail trouve son origine de l'autre côté de l'Atlantique. En 1884, des ouvriers américains se soulèvent pour réclamer une réduction de leur temps de travail à 8h. Deux ans plus tard, les manifestations se mettent en place le 1er mai, date habituelle de la fin des contrats des ouvriers.

A Chicago le 4 mai 1886, 8 policiers sont tués suite à une confrontation avec des manifestants. Cinq syndicalistes anarchistes sont alors condamnés à mort pour l’exemple. Cet événement aura un retentissement jusqu’en Europe, notamment en Italie et en France.

Actualités France
Crédit : Wikimedia Commons

Les origines de la fête du travail en France

En 1889, la deuxième Internationale socialiste organise à Paris les revendications de la réduction du temps de travail à 8h. Cette Internationale choisit la date du 1er mai pour manifester chaque année en mémoire du drame de Chicago.

L’année suivante, les manifestations s'étendent à plusieurs pays. En 1891, de nouvelles manifestations à Fourmies, dans le nord, sont réprimées dans la violence et font neuf morts. Suite à ces événements, les manifestants du nord troquent l’œillet rouge (signe socialiste) contre l’églantine.

Au début du XXe siècle, l’églantine est remplacée par le muguet.

1er mai : un jour qui devient férié en 1941

En 1919, le Sénat ratifie la journée de huit heures de travail et en fait un jour chômé. 22 ans plus tard, le 1er mai devient férié grâce à la loi Belin, instaurée en 1941, qui en fait la « fête du travail et de la concorde sociale ». Par la suite cette fête disparaîtra après la Libération, et sera rétablie en 1946, avec une nouveauté : en plus d’être chômée, la journée sera désormais payée. Le 1er mai reçoit officiellement le nom de « Fête de travail » en 1948.

Sachez que le 1er mai n'a pas lieu qu'en France et qu'à l'exception de quelques pays, cette fête est aussi très suivie ailleurs dans le monde.

Actualités France
Crédit : Pixabay

 

Pourquoi s’offre-t-on du muguet le 1er mai ?

La tradition du muguet de mai semble bien antérieure aux origines de la fête du travail. Elle remonterait au 1er mai 1560 quand Charles IX se voit offrir un brin de muguet alors qu’il est en visite dans le Dauphiné. Touché par cette intention, le roi décide d’en faire une tradition à cette date. Il l’honore le 1er mai de l’année suivante en 1561.

Cette tradition se perd au fil des siècles et refait surface avec le chansonnier Félix Mayol. Lors de sa première représentation, le 1er mai 1895, il reçoit un brin de muguet qu'il décide de conserver à sa boutonnière suite au succès de son spectacle. Il est possible que Félix Mayol ait ramené à la vie cette tradition du muguet qui s'impose en Île-de-France à partir du XXème siècle.

C'est douze ans plus tard que fête du travail et muguet sont associés, lorsque les ouvriers décident d'en porter à leur veste.

Quelle réglementation pour la vente de muguet ?

Alors que toute vente de rue est en principe soumise à autorisation, la vente de muguet le 1er mai fait office d’exception. Il est néanmoins fréquent que la commune encadre cette pratique. Que vous soyez simple particulier ou acteur associatif, vous pouvez vendre du muguet, mais en respectant quelques règles.

  • Vendre du muguet que vous avez cueilli dans les bois.
  • Vendre en petite quantité. Fixer un prix par brin à 1,50 euros en moyenne.
  • Ne pas ajouter d’autres espèces florales. Ne pas le mettre en pot, ni l’emballer.
  • Ne pas vous installer à côté d’un fleuriste : la distance varie de 40 mètres à Paris à 150 mètres à Bordeaux. Informez-vous auprès de votre mairie.
  • Ne pas installer de matériaux qui constitueraient un espace de vente comme des tables ou des tréteaux.

Enfin, sachez que si la vente de muguet est généralement autorisée le 1er mai, elle reste interdite tous les autres jours de l’année ! 

 

Vous l'avez compris, la météo sera donc assez mitigée ce 1er mai, une tendance que nous continuerons à affiner dans le courant des prochains jours. Et si vous souhaitez déjà vous organiser pour les ponts de mai 2020, sachez que le 1er et le 8 mai tomberont un vendredi.

 

À lire aussi

Jusqu'à quand peut-il encore geler ?

Météo week-end : généralement sec mais assez frais

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 23 juin

L'actualité météo

Bulletin France

Articles les plus lus