Actualités Météo
L'Australie frappée par 2 puissants cyclones

Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Le nord de l’Australie est frappé par deux cyclones : Trevor et Veronica. Des vents à plus de 200 km/h, des pluies torrentielles ainsi que des inondations sont en cours sur le Territoire du Nord et l'Australie Occidentale.

Alors que le cyclone tropical Trevor a traversé la péninsule du cap York ces derniers jours en cyclone de catégorie 1 sur 5, une autre zone perturbée a évolué en cyclone depuis mercredi dernier.

Baptisé Veronica, ce cyclone a atteint  la catégorie 4 (rafales estimées à 250 km/h) selon l'échelle Saffir-Simpson. Il frappe l'Australie Occidentale.

 

Le cyclone Trevor frappe durement les Territoires du Nord

Le cyclone tropical Trevor a traversé les terres du Cap York à l’extrême nord du Queensland mardi passé. Il a touché terre avec des rafales atteignant les 165 km/h (catégorie 3). Le cyclone n’a affecté que des villages isolés. Rappelons que cette zone de l’Australie n’est pas très peuplée.

Samedi, le cyclone Trevor s’est renforcé de la catégorie 1 à 3, avec des rafales de vent de 185 km/h. Sa progression dans le golfe de Carpentarie s'est accompagnée de températures très chaudes (31°C) favorables à l'intensification de ce phénomène.

Trevor a frappé le littoral du Territoire du Nord. Les cumuls les plus importants ont atteint 250mm autour de Borroloola. Des inondations sont en cours.

Après avoir touché terre entre Borroloola et Burketown samedi, Trevor se dirige plein Sud en perdant de sa puissance puisqu'il survole des zones arides qui ne peuvent pas lui permettre de s'intensifier. Néanmoins, des zones désertiques connaissent des pluies diluviennes actuellement, qui provoquent des inondations en raison de la lente progression de ce phénomène cyclonique. La région d'Alice Springs, l'une des zones les plus sèches d'Australie pourrait recevoir jusqu'à 50mm d'eau lundi.

 

Le cyclone Veronica frappe l’Australie Occidentale

De mercredi à jeudi, Veronica est devenu un monstre, avec des vents en rafales passant de 125 km/h à 270 km/h (catégorie 1 à 4 !). Les eaux très chaudes (31°C) ainsi que les vents ont été des facteurs favorables à son intensification.

Les villes de Port Hedland, Roebourne et Onslow et leurs alentours ont été touchés par des pluies diluviennes. L’intensité est très forte : en l’espace de 48h, on attend jusqu'à 400 mm d'eau ! L’équivalent de 6 mois de mars en termes de cumuls pluviométriques pour la région. Ces précipitations intenses, ajoutées à la houle cyclonique, provoquent déjà des inondations très graves dans les villes citées. Les vagues sur les littoraux proches du phénomène s’élèvent jusqu'à 10 mètres de haut. Les côtes connaissent des submersions très importantes.

 

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

 

À lire aussi

Cyclone IDAI : lourd bilan pour le Mozambique

Les ouragans : comment sont-ils nommés ?

El Nino provoquera-t-il un été chaud cette année ?

L'actualité météo

Bulletin France