Actualités Météo
Tempêtes du siècle : il y a 19 ans, Lothar et Martin dévastaient la France

Par Karine DURAND, rédactrice

Il y a 19 ans, deux tempêtes exceptionnelles ravageaient la France l'une après l'autre. La première a frappé les régions du nord le 26 décembre 1999, et la seconde a balayé le sud du territoire le 27.

Ces deux tempêtes ont causé de très importants dommages. Le bilan humain de ces deux tempêtes  s'établit à 88 victimes et le bilan financier s'est élevé à 13 milliards d'euros.

 

Décembre 1999 : forte activité dépressionnaire sur l'Atlantique

Dans la nuit du 25 au 26 décembre 1999 et la matinée du 26, une tempête exceptionnelle a balayé le nord de la France. Prénommée "Lothar", cette tempête est due à la conjonction d'un puissant jet stream en altitude (400 km/h à 8000 mètres d'altitude) et d'une profonde dépression en surface (960 hPa). Ces deux phénomènes sont entrés en interaction (on parle de "phasage" entre le Jet Stream et la dépression de surface). Elle s’est formée au large de Terre-Neuve avant de traverser l’Atlantique en moins de 24 heures. Elle a dévasté, dans la journée du 26 décembre 1999, le nord de la France, la Suisse, l'Allemagne et le Danemark, causant des dommages sans précédent avec des vents jusqu'à 259 km/h. La forte tempête liée à cette très profonde dépression a touché la Bretagne à environ 2 h du matin et quitté notre territoire par l'Alsace à 11 heures ; elle s'est donc déplacée à plus de 100 km/h.

Les vents les plus violents ont ravagé un couloir de 150 kilomètres de large (Bretagne - Normandie/Champagne-Ardenne - Lorraine et l'Alsace en passant par le bassin parisien). Elle a poursuivi sa route vers l'Allemagne, y provoquant là aussi des dégâts très graves, similaires à ceux que l’on observe après un cyclone tropical (forêts entières littéralement rasées, notamment dans les Vosges, des bâtiments entièrement détruits)...

Une tempête millénaire ?

Cette tempête, par sa violence inouie, a dépassé en intensité celle des 15 et 16 octobre 1987 par son étendue géographique ainsi que celle de janvier 1739 (même si on ne dispose pas de relevés précis des rafales de vents maximales enregistrées). Au passage de "Lothar", les vents ont dépassé les 150 km/h.

Rafales maximales relevées le 26 décembre 1999

*210 km/h au pont de Tancarville (valeur non officialisée)

*173 km/h à Orly et à Saint-Brieuc

*169 km/h à Paris-Montsouris

*166 km/h à Alençon

*165 km/h à Colmar

*162 km/h à l'Île de Groix

*155 km/h à Metz

*144 km/h à Nancy , Strasbourg et Chartres

*140 km/h à Rouen

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Le lendemain (27 décembre 1999), un deuxième ouragan (baptisé Martin), tout aussi exceptionnel, arrive à la suite et ravage cette fois-ci, les régions situées au sud de la Loire avec des dégâts très importants sur la Vendée, les Charentes, l’Aquitaine, le Limousin et le nord de l’Auvergne où les rafales sont généralement comprises entre 130 et 180 km/h (on atteint au maximum 198 km/h à l’Ile de Ré).

L'actualité météo

Articles les plus lus