Actualités Météo
Froid en plaine et doux en montagne : l'inversion thermique

Par Cyril BONNEFOY, météorologue

Vous avez peut-être du mal à le croire, surtout si vous habitez en fond de vallée ou en plaine, là où on observe des gelées et nuages bas ces derniers jours, mais les températures en altitude sont actuellement nettement au-dessus des normales. Mais comment est-ce possible ? Quel phénomène explique cette situation ?

Froid en plaine et doux en montagne : l'inversion thermique

En période anticyclonique d’hiver, les phénomènes d’inversion thermique sont très fréquents, provoquant de longues journées froides et grises dans les dits « trous à froid » (vallées, plaines …) alors que de l’air beaucoup plus doux stagne en montagne.

Nous sommes depuis plusieurs jours sous l’influence d’un anticyclone faisant remonter de l’air d’origine subtropicale en altitude avec une masse d’air autour de 6 à 8°C à 1500 mètres. Cependant, si vous n’habitez pas en montagne, il est difficile de s’en rendre compte car l’air froid dans cette configuration a tendance à être piégé dans les basses couches de l’atmosphère. Avec le refroidissement nocturne, l’humidité se condense et donne alors des brouillards de rayonnement.

Le froid reste donc emprisonné dans les premières centaines de mètres au-dessus du sol et en journée, le soleil étant très bas dans l’horizon, il a du mal à réchauffer les basses couches, si bien que le brouillard peut-être tenace et ne pas se dissiper avant la tombée de la nuit.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

La température peut ainsi rester négative sous les stratus (nuages de basse altitude), même en pleine journée, alors qu'en montagne l'air est beaucoup plus doux et sec. Les différences de températures sont ainsi parfois marquées avec près de 10 à 15°C d’amplitude entre les fonds de vallée et les plateaux ou cimes.

À lire aussi

Réveillon de la Saint-Sylvestre : attention aux brouillards

A quand l'arrivée du froid ?

L'actualité météo

Articles les plus lus