Actualités Météo
Bilan de Janvier 2018 : le mois de tous les records

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Ce mois de janvier 2018 est exceptionnel à plus d'un titre au niveau météo avec des records de températures élevées de forte pluviométrie et de faible ensoleillement.

Après une année 2017 déficitaire en précipitations, la prédominance du flux océanique perturbé depuis quelques semaines explique une pluviométrie très excédentaire sur une grande partie de la France avec de l'air particulièrement doux.

 

Le mois de janvier le plus doux depuis 1900 !

Avec un excédent de températures de 3,3°C à l'échelle de la France, ce mois de janvier 2018 au 1er rang des mois de janvier les plus doux, devant les mois de janviers 2014, 1988 et 1936 où l'excédent de température était de 2,7°C. Au cours de ce mois de janvier particulièrement doux, le nombre de jours de gel a été très faible. Sur des villes comme Auxerre, Bourges, Lons-le-Saunier, Lyon Saint-Expury, on avait d'ailleurs jamais connu un mois de janvier sans la moindre gelée sous abri !

 

Des records de pluviométrie dans l'est

La pluviométrie de ce mois de janvier a été exceptionnelle à l'échelle de la France avec un excédent de 80 % et plusieurs records de précipitations abondantes sur un grand quart nord-est du pays. A Luxeuil avec 190,8 millimètres, le record de 1984 avec 184,8 mm a été battu. Langres avec 242,1 mm a pulvérisé le record de pluie de 1995 avec 187,6 mm. Enfin Bourg-Saint-Maurice avec 357 mm (l'équivalent de 6 mois de pluie à Paris) a pulvérisé son record de 1995 avec 300,7 mm).

Paradoxalement, quelques régions conservent une pluviométrie déficitaire en ce mois de janvier : les vallées abritées du Massif-Central, le Roussillon, la Provence et l'est de la Corse.

 

Des records d'enneigement en altitude sur les Alpes du Nord

En altitude, les flux d'ouest à nord-ouest à répétition ont bloqué les zones de précipitations sur la partie nord des Alpes. Les cumuls de neige au-dessus de 1800 mètres sont exceptionnels dans le massif du Mont-Blanc, la Vanoise, la Haute-Maurienne et la Tarentaise. Les hauteurs de neige dépassent parfois les 4 mètres au sol sur les hauts des domaines (La Rosière, La Plagne, Tignes, Flaine et Champagny-en-Vanoise).

 

Vers des records de faible ensoleillement

Les nuages ont largement dominé en ce mois de janvier étant donné l'origine océanique des masses d'air. Sur les 23 premiers jours de janvier, le déficit d'ensoleillement est proche de 50% ce qui fait de ce mois de janvier l'un des moins ensoleillés de ces dernières années. Certaines villes risquent fort de battre des records de faible ensoleillement. A Bordeaux, avec 18h de soleil depuis le début du mois, le déficit d'ensoleillement s'élève à plus de 70% ; le record de faible ensoleillement de 2001 avec 54 heures de soleil dans le mois est bien parti pour être battu.

 

Plusieurs tempêtes traversent le pays

Lors du jour de l'an, la tempête Carmen concerne une grande partie de la France mais l'ouest et le sud sont les plus touchés avec 111 km/h à Toulouse, 121 km/h à Gouville (50) et jusqu'à 151 km/h sur l'île Rousse en Corse.

Le 3 janvier, la tempête Eleanor touche les régions du nord et du nord-est avec 111 km/h à Paris-Montsouris, 116 km/h à Strasbourg et jusqu'à 147 km/h à Cambrai.

Le 17 janvier, une autre tempête très violente balaye la Corse. Un record de vent absolu est battu au Cap Corse avec 225 km/h ! On relève aussi 197 km/h au Cap Sagro, 172 km/h à Conca et 134 km/h à Bastia-Poretta. Dans le même temps, des vents violents touchent aussi le nord-ouest de la France avec 144 km/h à Brignogan (29) et jusqu'à 158 km/h à Camaret-sur-Mer.

Le 18 janvier, la tempête David circule sur l'extrême nord de la France avec 113 km/h relevé à Arras et Cambrai, 120 km/h à Lille et jusqu'à 136 km/h au Cap Gris-Nez.

L'actualité météo

Articles les plus lus