Actualités Météo
Les Antilles dévastées : des images apocalyptiques

Par Gilles MATRICON, météorologue

Même si l'alerte maximale est maintenue jusqu'à ce soir, l'ouragan Irma s'éloigne vers Porto-Rico avant de remonter vers les Bahamas et la Floride en fin de semaine. Premier bilan d'un phénomène majeur et 1ères vidéos des dégâts.

Les 1ères vidéos des dégâts

Irma : un cyclone majeur destructeur

Irma est l'un des ouragans les puissants jamais observés dans cette région du monde. Classé 5/5, (niveau le plus élevé sur l’échelle de Saffir-Simpson), son intensité le place devant les ouragans Gilbert (1988) et Wilma (2005, mais juste derrière Allen (1980). Irma a malgré tout enregistré un record de basse pression à 916 hPa pour la zone nord-Atlantique. Il bat l'ancien record  de 919 hPa détenu jusqu'alors par l'ouragan Gloria en 1985.

 

Des îles dévastées

Le bilan du passage de cet ouragan s'annonce d'ores et déjà dramatique.Les îles d'Antigua-et-Barbuda ainsi que les îles Saint-Martin et Saint-Barthélémy ont subi des vents proches de 300 km/h. En mer, les rafales les plus violentes ont atteint 363 km/h avec une mer démontée et des vagues de 12 à 15 mètres de la hauteur d'un immeuble de 6 étages. Ces valeurs de vent reflètent le caractère extrême de ce phénomène.

Les pluies qui accompagnent cet ouragan sont elles aussi très intenses. De véritables murs d'eau se sont abattus sur le nord des Antilles au passage de cet ouragan. A Antigua-et-Barbuda, il est tombé près d'1 mètre d'eau en 24 heures. Les inondations liées à la fois aux pluies intenses et aux énormes vagues qui ont submergé les plages, le port et la villde Gustavia sont impressionnantes.

Les premières vidéos du passage de l'ouragan Irma parlent d'elles mêmes : c'est la désolation. De nombreux bâtiments ont été détruits par la violence des vents. La centrale d'approvisionnement en électricité de l'île Saint-Martin est hors service.

 

 

 

 

 

 

 

L'actualité météo

Articles les plus lus