Actualités Météo
Incendies dans le sud-est : une situation météo à haut risque

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Trois paramètres météo sont en partie responsable d'une situation à risque exceptionnel d'incendies sur les régions proches de la Méditerranée : la sécheresse qui s'est installée de manière très précoce cette année, les fortes chaleurs présentes depuis la mi-juin et les épisodes de vent violent qui y sont assez fréquents.

Crédit : La Chaîne Météo

Le déficit de précipitations est très important depuis le printemps sur les régions proches de la Méditerranée.

 

L'extrême sud-est et la Corse exceptionnellement secs

Le Var, les Alpes-Maritimes et la Corse sont les plus touchés avec des cumuls de précpitations particulièrement faibles depuis le début du mois de mai et un déficit pluviométrique de l'ordre de 70 à 90%. En basse vallée du Rhône, le déficit de pluie est de l'ordre de 50 à 60% tandis qu'il n'excède pas 30% en Languedoc-Roussillon où les épisodes pluvio-orageux ont été un peu plus nombreux.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

De fortes chaleurs présentes depuis le début du mois de juin

Les fortes chaleurs se sont installées dès le début du mois de juin sur l'arrière-pays méditerranéen. On dénombre une quarantaine de jours où la température a dépassé le seuil de 30°C entre le Vaucluse et l'arrière-pays provençal, environ 30 jours sur la plaine du Roussillon ou le littoral varois. La côte d'azur et le littoral de la Corse ont connu des épsiodes de fortes chaleurs moins fréquents car les brises de mer ont souvent limité la hausse des températures.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

La Provence, le Roussillon et les extrémités de la Corse exposés au vent fort

Mistral et tramontane sont redoutables en été car ce sont des vents chauds et secs qui vont attiser le moindre départ de feu. Ce sont des vents particulièrement turbulents et lorsqu'ils soufflent fort contribuent à une rapide propogation des incendies qui deviennent alors difficilement maitrisables. En Corse, ce sont les extrémités nord et sud de l'île (Balagne, Cap Corse et bouches de Bonifacio) qui sont généralement les plus exposées au vent fort .

L'actualité météo

Articles les plus lus