Actualités Météo
Juin 2017 : 2ème mois le plus chaud depuis 1900

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Avec un excédent de températures de l'ordre de 2,7°C par rapport à la normale 1981-2010, ce mois de juin 2017 se place en deuxième position des mois de juin les plus chauds, loin derrière le mois de juin 2003 où l'excédent avait atteint plus de 4°C.

Juin 2017 : 2ème mois le plus chaud depuis 1900

Si l'on excepte une petite période fraîche du 3 au 7 juin, les températures ont été constamment supérieures aux normales de saison.

 

Une vague de chaleur exceptionnelle du 18 au 22 juin

Au cours de cette période, les températures étaient de 7 à 10°C au dessus des normales de saison sur la plus grande partie du pays avec une alerte canicule de niveau jaune ou orange qui a concerné les deux tiers des départements français. Le pic de chaleur a coincidé avec le 1er jour de l'été calendaire, le 21 juin. Pendant cette vague de chaleur, de nombreux records de chaleur ont été battus aussi bien sur les températures minimales que maximales. On a relevé jusqu'à 35°C à l'ombre sur les côtes de la Manche, 38°C en région parisienne et jusqu'à 40°C à l'ombre à Monclus dans le Gard.

Au final, cette période de canicule a été très précoce, à l'image de celles ayant eu lieu en 2005 ou 1976. Elle a été de relativement courte durée (3 à 5 jours selon les régions) mais a été très intense avec des records de chaleurs battus dans de très nombreuses régions.

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

Pourquoi juin 2003 avait été nettement plus chaud ?

En juin 2003, les températures sont exceptionnellement élevées dans le sud et l'est du pays. Les maximales dépassent la barre des 30°C pendant 23 jours à Colmar (dont 6 jours à plus de 35°C),  22 jours à Lyon (dont 9 jours à plus de 35°C), 19 jours à Grenoble (dont 3 journées à plus de 35°C), 17 jours à Toulouse (dont 4  à plus de 35°C). Au nord de la Loire, la chaleur est également de mise même si la barre des 30°C est moins souvent atteinte (2 jours à Paris et 3 jours à Nantes et aucun pic à plus de 35°C). Cette chaleur s'accompagne d'un temps orageux au nord. Au sud c'est de l'air très sec qui se maintient tout au long du mois. Cette situation de blocage est liée à la présence d'une dépression sur le proche Atlantique alors qu'un puissant anticyclone persiste tout au long du mois du Maghreb à l'Espagne vers la France, avec un vent du Sud (et donc très chaud) qui souffle constamment.

En conséquence, les températures minimales et maximales atteignent un niveau record dans une ambiance torride : ce mois de juin 2003 connaît des températures supérieures de 4,1°C par rapport aux moyennes à l'échelle de la France (localement plus de 7°C d'excédent au sud-est).

 

 

L'actualité météo

Articles les plus lus