Actualités Météo
Les saisons sont-elles décalées ?

Par Regis CREPET, météorologue

C'est la question que vous nous avez posé au vu des températures printanières observées ces derniers jours. Il n'est pas rare d'avoir une période de redoux entre le 15 et le 20 février et nous approchons les records décadaires au sud-est. Mais peut-on dire que les saisons sont davantage décalées de nos jours qu'auparavant ? Cette impression est-elle intuitive ou repose-t-elle sur des faits avérés ? La réponse avec notre expert météo.

Vous êtes nombreux à penser que les "saisons sont désormais décalées" par rapport aux dates officielles; les commentaires selon lesquels les saisons étaient plus marquées auparavant sont d'ailleurs monnaie courante !

 

Un léger décalage dans le temps

 

Rappelons tout d'abord qu'il existe un décalage réel entre les saisons sur le calendrier et les saisons dites " météorologiques ", qui courent de 3 mois en mois : ainsi, l'automne météorologique comprend les mois de septembre, octobre et novembre. Ce système a été adopté pour faciliter le calculs des moyennes climatiques sur des mois entiers. Ainsi, les chutes de neige record et tardives du 12 mars dernier en Normandie ont bien eu lieu en " hiver calendaire ", alors que nous étions déjà dans le printemps météorologique.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Mais une étude statistique réalisée par La Chaine Météo pour la période 2000 / 2017 sur le déroulement des saisons en France métropolitaine montre quand même un léger décalage des saisons par rapport aux dates : ce décalage est nettement marqué en hiver (lesquels s'avèrent soit précoces soit tardifs), alors qu'il est pratiquement nul au printemps et en automne. Les étés restent aussi " dans les clous " mais présentent tout de même une plus grande variabilité d'une année à l'autre. Les printemps et les automnes sont, en revanche, très souvent conformes au calendrier.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo
Le ressenti de ces " saisons décalées " comporte donc une base de vérité, estimée à environ 20% de décalage par rapport aux dates effectives, avec un maximum de dérive en hiver. Dans une étude ultérieure, nous tenterons de voir si ce décalage est aléatoire ou s'il suit des cycles décenaux, dont les causes peuvent être d'origine solaire par exemple (les cycles solaires ont une influence avérée sur le climat).

Rappelons aussi que les saisons sont avant tout un phénomène d'origine astronomique : elles sont causées à la fois par le circuit élliptique de la Terre autour du soleil et par son axe des pôles incliné par rapport à la perpendiculaire. Ainsi, les deux hémisphères ne reçoivent pas le rayonnement solaire à la même période de l'année, ce qui influe sur le climat de notre planète.

 

L'actualité météo

Bulletin France

Articles les plus lus