Actualités Météo
Pollution : aggravation à l'est

Par Karine DURAND, rédactrice

Après une courte amélioration le week-end dernier, une nouvelle dégradation de la qualité de l'air se met en place.

Depuis lundi, l'anticyclone reprend son rôle de piège à particules. Le vent est tombé du bassin parisien au nord-est et à la région Rhône-Alpes. De plus, le ciel est souvent dégagé durant la nuit, ce qui a pour effet de faire descendre les températures minimales en-dessous de 0°C, malgré le radoucissement de la masse d'air depuis la semaine dernière.

Par conséquent, les ingrédients sont à nouveau réunis pour faire grimper le taux de polluants et notamment le taux de particules fines dans les basses couches. La qualité de l'air se détériore de nouveau sur le bassin parisien, sans pour autant atteindre les niveaux observés la semaine dernière. En effet, les températures minimales remontent au fil des jours, tout comme les maximales, conduisant à des concentrations moindre en polluants dans les basses couches.

 

Pollution persistante dans l'est

Si la qualité de l'air se détériore de nouveau à Paris, à Lyon et dans tout l'est, les conditions météo n'ont pas changé depuis la semaine dernière. La pollution empire sur toutes ces régions depuis la Lorraine et l'Alsace à toute la vallée du Rhône. Les vents sont restés faibles et les températures descendent encore en-dessous de -2 à -4°C la nuit ce qui limite fortement le brassage de l'air.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

A quand l'amélioration ?

Avec le déplacement de l’anticyclone vers la Méditerranée en fin de semaine, le vent de sud-ouest fera son retour du Poitou au bassin parisien. En revanche, de la vallée de la Saône à la vallée du Rhône et aux alpes, les conditions resteront calmes et propices à la persistance de la pollution.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

À lire aussi

Neige industrielle dans le nord du pays

L'actualité météo