Actualités Météo
Records de pluie : pourquoi un mois de mai aussi pourri ?

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

La situation est atypique depuis quelques semaines sur la France qui se retrouve tour à tour sous l'influence de dépressions sur le proche Atlantique, ou celles se formant comme actuellement entre le Bénélux et l'Allemagne.

Crédit : La Chaîne Météo

Dans un tel contexte météorologique, les épisodes pluvio-orageux actifs se succèdent et une grande partie du pays connaît un temps durablement perturbé et instable.

 

Les records mensuels de précipitations se multiplient

Le Bassin parisien a été particulièrement touché par les fortes pluies de ces derniers jours. Résultat, des records mensuels de précipitations sont en train de tomber. C'est le cas à Paris puisqu'on enregistrait à 12h ce mardi 173 millimètres depuis le 1er mai contre 132,7 mm en mai 1992. Même constat pour Trappes avec 186 mm contre 124 mm en 1931. Et ces chiffres vont encore augmenter étant donné l'épisode de pluie en cours...

D'autres villes ont battu leur record de précipitations en ce mois de mai 2016. C'est le cas de Beauvais avec 172 mm contre 122 mm en 1982 et de La Roche-sur-Yon avec 142 mm contre 132 mm en 2007.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

Encore de fortes précipitations jusqu'à mardi soir

La perturbation active venue de Belgique concerne les régions s'étendant du Nord au Centre jusqu'à mardi en fin de journée avec des cumuls qui s'annoncent importants d'où une alerte orange en place pour une vingtaine de départements et une alerte de niveau jaune pour 22 autres départements.

Une situation météo bloquée avec un conflit de masses d'air

La situation dépressionnaire actuelle s'explique par un important conflit de masses d'air en Europe avec de l'air frais qui arrive par l'Atlantique et de l'air chaud qui remonte de Méditerranée vers l'Europe Centrale. Hier, il a fait 30°C à Varsovie en Pologne alors qu'on avait seulement 13°C à Paris !

Au coeur de ce conflit de masses d'air, une dépression s'est creusée sur le sud de l'Allemagne et se décale de la Belgique vers le Nord mardi puis le centre de la France mercredi. Elle est associée à une perturbation particulièrement active qui se dirige de l'est vers l'ouest d'où le terme de "retour d'Est", utilisé en météorologie dans ce type de situation météo.

Qu'est-ce qu'un retour d'Est ? Explication de ce phénomène avec notre prévisionniste Régis Crépet

L'actualité météo

Articles les plus lus