Actualités Météo
El Nino provoquera-t-il un été chaud cette année ?

Par Regis CREPET, météorologue

Alors que nos prévisions saisonnières n'indiquent pas encore d'anomalie particulière pour cet été 2016 en France, les statistiques liées à El Nino sont propices à un été chaud et orageux. Analyse de la Chaîne Météo.

Crédit : La Chaîne Météo

L'été dernier fut très chaud et sec en France : on se souvient de la canicule en début juillet, et de la sécheresse qui avait particulièrement touché le bassin parisien. Cette année, l'été pourrait encore être chaud, mais surtout très orageux. En cause : le phénomène El Nino.

Des statistiques à nuancer

Le phénomène El Nino dans l'océan Pacifique a entrainé une surchauffe planétaire en 2015. Désormais, il est en nette baisse d'intensité mais l'inertie climatique pourra se faire sentir jusqu'à l'automne prochain. Si les relations de causes à effets sont mal connues en Europe et notamment en France, une étude statistique fait ressortir quelques dénominateurs communs pour notre pays :

Ainsi, en fin d'El Nino, comme c'est le cas cette année, les hivers sont majoritairement très doux, puis les printemps sont frais et humides (ce que les prévisions à long terme laissent envisager). Ensuite, les étés sont chauds (parfois même très chauds) et surtout très orageux, ce qui constituerait une nuance par rapport à l'été dernier.

Parmi ces étés chauds "post El Nino", figurent quelques cas mémorables tels 1983 ou encore 2003, marqués par de sévères canicules. D'une façon plus fiable, c'est le caractère très orageux qui l'emporte dans cette étude statistique (tel 1998 par exemple).

Dans des cas minoritaires, les étés furent "normaux", et rarement même froids.

 

Eté 2016 : à quoi s'attendre ?

Indiquons qu'il s'agit ici d'une pure étude statistique : on ne peut pas s'en servir comme d'une prévision saisonnière mais comme d'une simple probabilité. Pour fiabiliser cette tendance, il faudra attendre les prochaines actualisations de nos prévisions à long terme afin de voir si nos modèles numériques envisagent des anomalies qui pourraient conforter ou infirmer cette statistique. La prochaine mise à jour sera mise en ligne le 10 mai.

 

L'actualité météo

Articles les plus lus