Actualités Météo
Bilan météo de septembre 2015 : frais et venté

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Le mois de septembre aura été marqué par des températures assez fraîches, une alternance de période de temps calme et sec et de temps plus humide et agité. L'ensoleillement a été proche de la normale sur la majeure partie du pays.

Après un été chaud, on a retrouvé des températures nettement plus fraîches en ce mois de septembre qui n’aura pas connu de période de chaleur généralisée. A Paris, la température maximale du mois est de 24°C. Il faut remonter à 2002 pour retrouver un mois de septembre sans jours de chaleur (T°C>25°). Dès le 7 septembre, de petites gelées blanches sont observées localement entre le Massif-Central et le nord-est. Au cours de la deuxième décade de l’air plus chaud envahit la partie sud du pays ; le 16 par effet de foëhn, on relève jusqu’à 33°C à Toulouse. Les températures sont à nouveau un peu en dessous des normales de saison. Au final, on observe sur la France, moyenné sur l’ensemble du mois, un déficit thermique de 0,8°C. Il faut remonter au mois de février pour retrouver un mois où les températures ont été déficitaires.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo
Des précipitations très hétérogènes

Une nouvelle fois, on observe des cumuls de pluie très variables selon les régions. Les régions au sud de la Garonne, l’ouest de la Bretagne et le littoral méditerranéen présentent un déficit pluviométrique assez marqué. En revanche, les précipitations sont excédentaires de la Vendée aux Ardennes et sur un axe partant de la Lorraine à la vallée du Rhône et aux Cévennes.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Beaucoup d’agitation en deuxième décade

Après un temps calme en début de mois, la situation météo est devenue très instable au cours de la seconde décade. Un épisode cévenol actif s’est mis en place les 12 et 13 septembre apportant plus de 300 mm en 24 heures sur les contreforts des Cévennes. La région de Lodève a été très touchée par la crue de la Lergue et a subi des inondations. La secteur de Montélimar a connu également de fortes précipitations avec pas moins de 200 mm. Quelques jours plus tard, un front orageux actif a donné de violentes rafales de vent dans l’est où des records ont été battus à Clamecy (58) et Saint-Dizier avec 135 km/h et à Lyon avec 121 km/h. Une tornade a même été observé en Charente-Maritime avec dégâts importants dans la région de Saintes.

L'actualité météo

Articles les plus lus