Actualités Météo
Séisme et avalanche au Népal : la météo complique les secours

Par Gilles MATRICON, météorologue

Le Népal a été frappé par un violent tremblement de terre, de magnitude 7,9 samedi suivi d’une réplique de 6,8 sur l’échelle de Richter dimanche dernier, causant des dégâts considérables et faisant des milliers de victimes.

Sur le mont Everest, le séisme a déclenché une avalanche, dévastant le camp de base situé à 5.500 mètres d'altitude, tuant au moins 14 personnes et en blessant au moins une trentaine d’autres. Et en raison de la neige qui tombe en abondance, les victimes et les rescapés n’ont pas pu être hélitreuillées samedi.

Fortes pluies continues

En plaine, les secours sont contrariés par de fortes pluies qui provoquent des glissements de terrain, ce qui complique l’évacuation des victimes du séisme.  Ainsi, de nombreuses routes sont coupées à toute circulation et de nombreux villages détruits se trouvent complètement isolés, coupés du monde. Le réseau routier étant peu dense et la population népalaise essentiellement rurale, les secours s’inquiètent du sort des villageois proches de la zone de l'épicentre.

Un froid peu habituel

Facteur aggravant, le froid peu habituel en cette période de l’année. Dans la capitale Katmandou, les hôpitaux de la ville sont remplis de blessés, alors que de nombreux habitants ont été contraints de passer la nuit dehors, dans la rue ou sous des tentes de fortune, malgré le froid avec pas plus de 8°C la nuit et 16°C mesurés à Katmandou l'après-midi depuis plusieurs jours, au lieu de 27°C habituellement en cette période de l’année.

L'actualité météo

Articles les plus lus