Actualités Météo
A320 : météo calme lors du crash, dégradation à venir

Par La Chaîne Météo

Un avion A320 d'une compagnie allemande s'est écrasé dans les Alpes, près de Digne-les-Bains mardi en fin de matinée. Les conditions météo étaient particulièrement calmes au moment du crash mais elles vont nettement se dégrader, compliquant la tâche des secours.

Crédit : La Chaîne Météo

Un avion A320 de la compagnie allemande Germanwings assurant la liaison entre Barcelone, en Espagne et Düsseldorf, en Allemagne a disparu des écrans radars vers 11 heures ce matin, au moment où il survolait les Alpes. 

Des hélicoptères de de la gendarmerie ont rapidement repéré l'appareil près de Prads-Haute-Bléone, entre Digne-les-Bains et Barcelonnette, dans le département des Alpes-de-Haute-Provence. L'avion, transportant 144 passagers et 6 membres d'équipage, s'est donc écrasé dans cette région montagneuse du massif des Trois Evêchés.

Une météo particulièrement calme

Si plusieurs départements en France subissent une météo très dégradée avec parfois de fortes pluies, ce n'était pas le cas dans cette région des Alpes du Sud en fin de matinée. Les conditions étaient même optimales avec un temps sec et un ciel totalement dégagé durant toute la matinée. Le vent était faible voire nul, et il n'y avait pas de nuage "dangereux" comme des cumulonimbus.

Le mauvais temps concernait essentiellement les régions du golfe du Lion et la Méditerranée, zone que l'appareil avait alors survolé en milieu de matinée.Le décollage de Barcelone à 10 heures locales s'est ainsi effectué sous des conditions de temps très humide avec de la bruine, mais sous une bonne visibilité horizontale de 6 km en moyenne. Une fois atteint son altitude maximale de croisière à 10h30, vers 38 000 pieds (11 000 m)  au dessus de la Méditerranée, l'avion a rencontré des conditions météos plus perturbées et instables au large de la Ciotat, près de Toulon, mais sans nuages de type orageux. En se dirigeant vers les Alpes provençales, l'avion a ensuite rapidement perdu de l'altitude, pour descendre jusqu'à 6000 pieds (1800 m) en 10 mn et cela dans un contexte météo où les conditions se sont rapidement améliorées, ce qui rend d'autant plus inexplicable cette catastrophe.

Zone de montagne très enneigée, dégradation météo à venir

Les secours ont annoncé que l'accès au lieu du crash était très compliqué. En effet, il se situe vers 1600 à 2000 mètres d'altitude, dans une zone de montagne peu desservie, inaccessible par véhicule. L'addition de ces paramètres retarde la mise en place des opérations de secours et rend dangereuse la rotation des hélicoptères de la gendarmerie, d'autant qu'une dégradation des conditions météo se met en place avec l'arrivée d'une perturbation active ce mercredi, apportant chutes de neige et vents forts (60 à 70 km/h), par une température inférieure à 0°C.

L'actualité météo

Articles les plus lus