Actualités Météo
2 mètres de neige par «effet de lac» aux Etats-Unis

Par La Chaîne Météo

A l’image de l’hiver dernier, les États-Unis connaissent une précoce et vigoureuse vague de froid en raison de l’arrivée d’une masse d’air arctique en provenance du centre du Canada. Accompagnant ces températures polaires, de fortes chutes de neige se produisent actuellement sur le flanc est des grands lacs à cause de "l’effet de lac", "lake effect" en anglais.

2 mètres de neige par «effet de lac» aux Etats-Unis

Des chutes de neige exceptionnelles concernent les Etats-Unis depuis une semaine et sont liées à ce que l'on appelle en météorologie l'effet de lac. Ce phénomène météorologique, récurent en hiver dans la région des grands lacs aux Etats-Unis, se déclenche lorsque de l’air très froid d’origine arctique débarque et passe sur les lacs, dont les températures sont beaucoup plus douces. Cela entraine un processus de forte évaporation des eaux lacustres, entrainant une condensation importante au-dessus du lac.

Cette forte condensation aboutit à la formation de nuages convectifs (parfois orageux), qui, emportés par des vents soutenus, relâchent des chutes de neige importantes dans la zone de convergence des vents (est des lacs actuellement, les vents venants de l’ouest), impactant alors cette région de façon importante.

Pour que ce phénomène soit possible, il faut néanmoins que la masse d’air soit bien plus froide que celle de l’eau du lac, et que celui-ci ne soit pas gelé. Il faut aussi que cette masse d’air parcoure une distance assez importante au-dessus des eaux pour que la condensation se fasse, environ 100km. Ces conditions sont actuellement réunies, avec des températures de l’ordre -10°C, alors que l’eau des lacs à une température proche des 10°C.  



Des valeurs d'enneigement remarquables à attendre

Dû à ces conditions topo-météorologiques particulières, des accumulations très importantes de neige sont à attendre durant les prochains jours, avec parfois 10 à 15 cm de neige par heure. Dans ces conditions, on attend à l'Est des lacs Ontario et Erié des valeurs de l'ordre de 1 à 2 m de neige localement. Les agglomérations de Buffalo et Oswego (Etat de New-York), fortes respectivement de 260 000 et 20 000 habitants, sont fortement touchées par ces intempéries qui risquent de mettre à mal les conditions routières. Les conditions météorologiques ne reviendront à la normale que lorsque les vents changeront provisoirement d'orientation, à partir de Jeudi.

 

Des phénomènes similaires peuvent apparaitre en France en cas de températures fortement négatives sur les côtes de la Manche et d’un flux orienté au nord-est.

L'actualité météo

Articles les plus lus