Actualités Météo
Giboulées : comment se forment-elles ?

Par Cyrille DUCHESNE, météorologue

Les fameuses "giboulées " sont de violentes et soudaines averses dont les précipitations se font sous forme de pluie mais aussi de grêle, de grésil ou de neige fondante. Appelés souvent "giboulées de mars", c'est au début du printemps (mars-avril) qu'elles sont les plus fréquentes. Leur développement s'observe lors de l'arrivée par les latitudes nord...

Les fameuses "giboulées " sont de violentes et soudaines averses dont les précipitations se font sous forme de pluie mais aussi de grêle, de grésil ou de neige fondante.

Appelés souvent "giboulées de mars", c'est au début du printemps (mars-avril) qu'elles sont les plus fréquentes. Leur développement s'observe lors de l'arrivée par les latitudes nord d'air très froid en altitude alors que le soleil est déjà suffisamment haut dans le ciel pour bien réchauffer les basses couches de l'atmosphère. Cette situation favorise une forte instabilité de la masse d'air. Dans ce contexte, la différence importante de températures entre le sol et l'altitude entraîne une forte convection, d'importants courants ascendants et le développement de nuages à forts développement vertical (cumulus congestus et cumulonimbus). Ces nuages instables, qui favorisent une taille plus importante des cristaux de glace, finissent par donner les fameuses giboulées qui se traduisent à leur passage par une forte baisse des températures.


D'importantes fluctuations de températures


L'une des caractéristiques du temps à giboulées, ce sont les importantes fluctuations de températures qui se produisent entre les moments où de belles éclaircies se produisent et le passage des giboulées. La baisse des températures peut atteindre 6 à 8 degrés avec l'arrivée d'une giboulée car un phénomène d'isothermie se produit : l'air froid présent en altitude gagne progressivement les basses couches de l'atmosphère. Cela explique qu'une chute de neige soit possible par 3 ou 4°C alors que le thermomètre indiquait 10°C sous les éclaircies avant la giboulée.


Retour des giboulées ce week-end

Avec la persistance des conditions anticycloniques pendant deux semaines, on a pas vu l'ombre d'une giboulée en ce mois de mars. Avec le flux d'ouest à nord-ouest instable qui se met en place ce week-end, c'est le retour des giboulées sur une grande partie du pays.

L'actualité météo

Articles les plus lus