Actualités Météo
Tempête ou coup de vent : quelle différence?

Par Regis CREPET, météorologue

Alors que les dépressions circulent rapidement de l'Atlantique aux îles Britanniques, les rafales de vent balayent toute l'Europe de l'ouest à un rythme soutenu. Dans ce contexte, on parle souvent de " coup de vent " et de " tempête ". Mais quelle est réellement la différence? D'un point de vue météorologique, les nuances sont graduées sur une échelle...

Crédit : la chaîne météo

Alors que les dépressions circulent rapidement de l'Atlantique aux îles Britanniques, les rafales de vent balayent toute l'Europe de l'ouest à un rythme soutenu. Dans ce contexte, on parle souvent de " coup de vent " et de " tempête ". Mais quelle est réellement la différence? D'un point de vue météorologique, les nuances sont graduées sur une échelle connue sous le nom " d'échelle Beaufort ".


L'échelle Beaufort fut élaborée par l'Amiral anglais Francis Beaufort (1774 - 1857) à l'intention des marins et navigateurs : cette graduation anémométrique exprime la force du vent (observé pendant une durée de 10 minutes à 10 mètres au-dessus du sol, et mesurée en noeuds (puis traduite en km/h à l'intention des utilisateurs sur terre). Il s'agit donc d'une échelle de "vent moyen" (le système a été repris pour la classification des cyclones, connue sous le nom d'échelle de Saffir-Simpson).



Un outil pour les marins

L'échelle Beaufort exprime donc la vitesse des vents moyens en mer, agrémentée d'un descriptif (mer calme, mer forte, embruns, etc...). Par extension, un descriptif des effets du vent à terre a été ensuite ajouté (les branches remuent, la marche contre le vent est difficile, etc...).

Cette échelle, graduée de " force 0 " à " force 12 ", permet d'identifier la force du vent : à partir de la force 7 " Beaufort " (c'est à dire : le " Grand Frais "), les marins deviennent méfiants car les conditions météo deviennent musclées. La force 8 correspond au " coup de vent ", c'est à dire des vents moyens entre 62 et 74 km/h. On parle de "fort coup de vent" à la force 9, puis le terme de " tempête " est utilisé à la force 10 : les vents moyens soufflent alors entre 89 et 100 km/h. La force maximale est la force 12, correspondant à "ouragan de première catégorie", avec des vents moyens soufflant au-dessus de 118 km/h.

Ainsi, une "tempête " de nos latitudes tempérées peut souffler à la force d'un ouragan : c'était le cas des tempêtes de décembre 1999 sur la France.


Des rafales pour les terrestres

A terre, la notion de " vent moyen " disparait au profit du terme de "rafales " : en effet, la rugosité du sol, la végétation, l'urbanisation, ou encore le relief, freinent considérablement les vents moyens sur 10 minutes, mais l'air devient plus turbulent, avec de soudaines bourrasques : les rafales, exprimées en km/h. Du coup, l'échelle Beaufort perd son intérêt premier, mais sert tout de même pour quantifier l'effet des rafales de vent : ainsi, on parlera quand même d'un coup de vent lorsque les rafales avoisinent les 80 km/h (voir notre infographie), et l'on évoquera la tempête lorsque les rafales atteignent et dépassent la barre des 100 km/h.

L'actualité météo

Articles les plus lus