Actualités Météo
Une tempête pour Noël ?

Par La Chaîne Météo

Après un début décembre très calme avec la persistance d’une situation anticyclonique sur le pays, un temps

Après un début décembre très calme avec la persistance d’une situation anticyclonique sur le pays, un temps nettement plus agité va rapidement se mettre en place durant la deuxième partie du mois. Dans ce contexte, le risque de tempête pour la période de Noël n’est pas à exclure.




A partir de mercredi, l’anticyclone va commencer à se rétracter vers l’Europe du sud-est, laissant les perturbations en attente sur l’Atlantique pénétrer le continent par l’ouest. Une dépression creusée à 944 hPa provoquera d’ailleurs une violente tempête sur les îles britanniques dans la nuit de mercredi à jeudi, avec des rafales supérieures à 150 km/h sur l’Irlande et l’Ecosse ainsi que des pluies battantes. Le vent sera d’ailleurs bien présent aussi sur les côtes de la Manche, avec des rafales de l’ordre de 100 km/h dans la soirée de mercredi.
La fin de semaine sera quant à elle marquée par un retour au calme, malgré le passage d'une nouvelle perturbation samedi, l’anticyclone regonfle de manière temporaire dimanche prochain. En revanche, dès le début de la semaine de Noël, un flux d’ouest perturbé se met en place.


Une situation propice aux tempêtes pour la période de Noël


Un large système dépressionnaire allant du Groenland à la Scandinavie et aux îles britanniques va se mettre en place avant noël, sous l’influence de vents d’altitude appelés courant-jet (ou jet-stream en anglais) qui auront alors tendance à se rapprocher de la France. Par conséquent, les perturbations issues de ce système de dépression, parfois explosives, seront très pluvieuses, et surtout accompagnées de vents pouvant être tempétueux. Ce rail dépressionnaire pourrait alors nous concerner jusqu’en fin de semaine au moins.
Une situation préalable comparable aux tempêtes de 1999


Pour le moment, nous ne pouvons pas affirmer qu’une tempête pouvant s'apparenter à celle de décembre 1999 puisse avoir lieu, avec les passages successifs des tempêtes Lothar dans la nuit du 25 au 26 décembre, puis Martin le 27 décembre 1999. Néanmoins, la situation à l’échelle de l’Europe de l’Ouest est proche de la situation qui a précédé ces tempêtes tristement célèbres.
Le système perturbé sur l’Europe de l’Ouest, favorisé par un fort courant-jet (aux alentours de 300 km/h), est néanmoins prévu moins puissant qu’en 1999 (environ 400 km/h), et les dépressions associées pas aussi creuses que ces tempêtes de 1999, qui restent de toute manière exceptionnelles.



L’échéance étant encore lointaine, il convient de rester prudent, car la fiabilité est encore à améliorer, d’autant que les creusements dépressionnaires secondaires sont en général vus assez tardivement dans ce type de situation.



Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*.

L'actualité météo

Bulletin France

Articles les plus lus