Actualités Météo
Crues et inondations historiques : l'Europe Centrale sous l'eau

Par Gilles MATRICON, météorologue

Entre jeudi et lundi dernier, une dépression a stationné pendant plus de 4 jours sur l'Europe Centrale, déversant des pluies

Entre jeudi et lundi dernier, une dépression a stationné pendant plus de 4 jours sur l'Europe Centrale, déversant des pluies diluviennes en Autriche, dans le sud de l'Allemagne, la Hongrie et la république tchèque. Il est tombé en 72 heures l'équivalent de 3 mois de pluies (400 mm à Rosenheim en Haute-Bavière, 350 mm à Salzbourg en Autriche) et plus de 2 mètres de neige au sommet de la Zugspitze (point culminant d'Allemagne). Ces intempéries occasionnent actuellement de très nombreuses inondations, et une crue majeure de nombreux rivières


Crues historiques de l'Elbe et du Danube

Suite aux violentes intempéries, à la conjonction des abondantes chutes de neige survenues dans les Alpes et aux pluies diluviennes en plaine de Bavière notamment, les sols se sont trouvés saturés d'eau, avec pour conséquence la situation critique que connaissent les régions bordant le Danube et l'Elbe ainsi que leurs affluents respectifs désormais gonflés par la fonte de la neige dans les Alpes.


Le nord de l'Allemagne et la Hongrie menacés en début de semaine

Le pire est désormais passé sur les régions limitrophes des Alpes (Bavière), à Passau, Dresdee, Bratislava, Prague et Vienne (avec un pic de crue survenu entre les 4 et 6 juin derniers) mais la situation reste particulièrement difficile car les eaux se retirent lentement en raison de la fonte de la neige en montagne qui freine tout retour à la normale.

L'onde de crue se propage maintenant en aval, vers les plaines hongroises et l'Allemagne du nord et en Pologne jusqu'à l'embouchure du Danube en Roumanie. C'est en début de semaine que le pic de crue de l'Elbe est attendu (le 10 mai à Budapest) où le record de 2002 pourrait là aussi être battu.


Les pires inondations depuis 500 ans

Cette situation exceptionnelle, causée par des conditions météo extrêmes, est la pire survenue depuis au moins 500 ans. Il faut en effet remonter à 1501, lors de pluies aussi importantes sur d'aussi grandes superficies du territoire, pour retrouver une telle catastrophe.


Nouveaux orages lundi et mardi, installation de la chaleur ensuite : quelles conséquences ?

Lundi et mardi, l'arc alpin subira de fortes averses orageuses. Ces averses orageuses pourraient ajouter de 20 à 70 mm de précipitations. Ces orages n'auront néanmoins plus le caractère persistant des fortes pluies survenues en début de mois ; c'est en effet la persistance sur d'immenses superfircies terrestres qui avaient occasionné les crues que l'Europe Centrale connaît également. Mais ces orages, même s'ils sont plus localisés, ne sont pas une bonne nouvelle. A partir de mercredi, un temps chaud s'installe qui pourrait durer jusqu'au prochain week-end. Dans ce contexte, la situation n'est donc pas près de s'améliorer véritablement. En effet, le très important manteau neigeux présent sur l'arc alpin va être très rapidement entamé, et sa fonte alimentera les principaux cours d'eau et affluents de l'Elbe et du Danube.



Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3264**

L'actualité météo

Articles les plus lus