Actualités Météo
Prévisions saisonnières : vers un hiver froid

Par La Chaîne Météo

METEO CONSULT étudie les résultats des principaux modèles numériques mondiaux de prévisions

Crédit : La Chaine Météo

METEO CONSULT étudie les résultats des principaux modèles numériques mondiaux de prévisions saisonnières, et en publie la synthèse. Il s'agit des modèles suivants : le NCEP (modèle de la NOAA américaine), le CFS (modèle climatique couplé) et les résultats de l'IRI (Institut International de Recherche en climatologie). Basées sur les grandes variations atmosphériques et océanographiques planétaires, ces prévisions globales définissent une grande tendance qu'il convient d'utiliser avec précaution. En effet ce type de prévision extrêmement complexe a encore de grands progrès à faire avant que nous puissions accorder une bonne confiance aux résultats. METEO CONSULT a néanmoins choisi de mettre à votre disposition ce travail de synthèse pour que chacun puisse bénéficier de l’expérience et juger des progrès en cours.


Prévisions actualisées le 13 octobre 2011 pour la France métropolitaine:


Contexte global : reprise de la Nina et menace d'un hiver rigoureux dans l'hémisphère nord


Comme prévu depuis plusieurs mois, le phénomène océanique La Nina se maintient au moins jusqu'au printemps 2012 dans l'océan Pacifique. Cette Nina s'annonce moins forte que l'année dernière, mais la plupart des modèles météorologiques envisagent tout de même un nouvel hiver assez froid dans l'hémisphère Nord. Des conditions météorologiques rigoureuses pourraient même prévaloir sur l'Amérique du Nord et une partie de l'Europe, selon une réçente étude des climatologues de la NOAA (Administration météorologique américaine) et du MetOffice britannique.

Dans ce contexte, nos services privilégient la reprise d'une anomalie froide pour l'hiver dans l'hémisphère nord, incluant l'Europe de l'ouest : cette anomalie serait à priori moins marquée que l'année dernière, mais l'hiver serait plus durable, étalé dès ce mois de novembre jusqu'en février.



Octobre : rafraichissement en fin de mois

Finalement, on ne devrait pas trop s'éloigner des moyennes de saison (air maritime). Ainsi, sur l'ensemble du mois, les températures devraient être supérieures aux normales, avec les précipitations inférieures aux moyennes sur les trois quart du pays à l'exception des régions du nord-est. Le refroidissement attendu semble repoussé à la fin du mois avec le retour des précipitations.


Et la suite?

Vers un hiver assez froid et plutôt long...Les conditions hivernales devraient rapidement s'imposer dès le début du mois de novembre. Ensuite, les périodes de temps froid devraient être plus durables, en tous cas plus étalées sur la durée de l'hiver 2011 / 2012.


Un point inquiétant tout de même : la persistance d'une relative sécheresse qui ne permettra pas aux nappes phréatiques de se reconstituer après une année 2011 sèche, notamment sur les régions centrales et septentrionales.


Novembre : froid et perturbé au sud



Plutôt sec et froid au nord, et plus perturbé au sud. Les périodes de froid sec devraient alterner avec des perturbations pluvio-neigeuses atlantiques. Au sud, le risque d'épisode méditerranéen semble assez marqué, avec de fortes pluies littorales et de la neige sur les montagnes méditerranéennes puis à basse altitude sur les arrières-pays.


Décembre :


Dans un contexte encore peu fiable à cette échéance, la France pourrait connaître des températures assez froides, ou tout au moins, de saison, c'est à dire hivernale. Les perturbations océaniques devraient alterner avec des journées froides, pouvant entraîner des chutes de neige épisodiques en plaine. A l'heure actuelle, l'anomalie de température envisagée semble tout de même moins marquée que l'année dernière à la même époque.


Tendance janvier/février 2012 : dominante froide et anticyclonique avec quelques épisodes neigeux jusqu'en plaine. Les précipitations devraient rester globalement inférieures aux normales. L'on notera que l'anomalie froide serait plus sensible dans le sud (temps plus perturbé, pluvio-neigeux).


Le printemps 2012 pourrait s'annoncer à nouveau plus doux que les moyennes dès le mois de mars, et surtout encore très sec, ce qui reste préoccupant en terme de recharge hydrique.


Prenez note ! ces prévisions saisonnières sont actualisées ici même chaque 10 du mois. Elles sont également accessibles en permanence au 32.01* sur votre téléphone.


L'actualité météo

Articles les plus lus