Actualités Météo
Les micro-climats : croyance ou réalité ?

Par Karine DURAND, rédactrice

Sur la communauté de La Chaîne Météo et sur notre page Facebook, vous êtes nombreux à nous poser des questions sur la météorologie.

Cette semaine, l’un de nos internautes nous interroge sur la véracité d’un phénomène bien connu des météorologues :

« Les micro-climats ? Est-ce une simple croyance populaire ou bien une réalité scientifique ? »
La réponse de l’expert de METEO CONSULT :


Qu’est-ce qui définie un climat ?



« Il faut rappeler la définition du climat. Le mot provient du grec ‘klima’ qui désigne l'inclinaison de l’axe de rotation de la Terre par rapport à son orbite autour du soleil. C’est cette inclinaison qui est à l’origine des saisons et de la répartition du rayonnement solaire à la surface de la Terre. Ajoutez à cela le plus ou moins grand éloignement de la mer et vous obtenez les grandes zones climatiques équatoriales, tropicales, océaniques, continentales, polaires… ».


Le micro-climat, une réalité !



« Le micro-climat existe, chacun l’a rencontré. Tout est une question d’échelle.
On part de cette répartition planétaire pour arriver aux conditions météorologiques que l’on peut trouver en ville (bulle de chaleur urbaine) ou même sous certains arbres en fonction de leur transpiration et de l’ombre qu’ils portent.
L’homme est naturellement sensible au climat qui concerne son quotidien, il s’agit le plus souvent d’un rayon d’action de quelques dizaines de kilomètres. Par rapport à l’échelle planétaire, cette échelle correspond alors bien à la notion de minuscule, donc de « micro ».



Une multitude de micro-climats



« Il y a les micro-climats évidents, comme une oasis au milieu du désert. Ses frontières sont tracées par les zones irrigables.
Il y a les micro-climats moins typiques mais qui se distinguent, par exemple, d’une vallée à une autre , en fonction de l’orientation, de la nature du sol et de la végétation. Ils sont souvent mis en valeur par les offices de tourisme qui s’appuient à juste titre sur les statistiques météo. La Vendée insiste par exemple sur ses 2200 heures d’ensoleillement par an, qui la range parmi les régions françaises les plus ensoleillées, tout en bénéficiant de la douceur océanique. Plus localement, les villages du littoral qui se situent au Sud de ce département peuvent se targuer aussi d’une moindre quantité de pluie. Celle-ci se déclenche plus sur les reliefs de l’arrière-pays que sur un bord de mer.



Pas de micro-climat sans explication...



Il y a enfin les micro-climats tout en nuance, ce sont là qui se prêtent à la discussion.
Mais la réputation de chaque micro-climat doit trouver son explication dans la topographie des lieux. Tel village est plus souvent dans le brouillard que son voisin : c’est qu’une zone marécageuse est proche, ou (et) que sa position au fond d’une cuvette l’abrite du vent qui pourrait le dissiper en apportant de l’air moins humide. Tel autre village connaît systématiquement une brise froide le soir : c’est que l’exposition de la colline à sa proximité la laisse dans l’ombre dès le début d’après-midi et que, par conséquent, l’air y refroidit plus rapidement qu’aux alentours et tombe ainsi dans la vallée.
Chacun a donc droit à son micro-climat. Il faut être bon observateur pour le constater. Il faut aussi chercher son explication pour ne pas le laisser à l’état d’intuition. »


Un micro-climat dans votre région, département, ville ? Parlez-nous du temps qu’il fait chez vous en commentant cet article.



Retrouvez toutes nos prévisions météo à 14 jours au 32.01 sur votre téléphone (1,35 euro l'appel + 34cts la minute)

L'actualité météo

Articles les plus lus

  • Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 15 décembre

    Chaque jeudi, la tendance météo à 4 semaines est réactualisée. La dernière mise à jour de la tendance à un mois présente le scénario météo le plus probable pour ces quatre prochaines semaines, jusqu'au 15 décembre. Le froid de cette mi-novembre laissera la place au retour d'un flux de sud-ouest toujours perturbé mais devenant plus doux, surtout en décembre.

  • Météo semaine à venir : moins froid mais des intempéries au sud

    La semaine prochaine, nous restons sous l'influence d'un vaste système dépressionnaire qui a tendance à se décaler vers le proche Atlantique. Cette situation entraîne une orientation du vent au Sud qui fait progresser les températures. Mais ce redoux s'accompagne également de pluies et d'averses.

  • Prévisions saisonnières : hiver 2019 - 2020

    Valables pour l’hiver, nos prévisions saisonnières confirment la précédente mise à jour, avec des températures s'annonçant globalement supérieures aux moyennes de saison, mais dans un contexte plus pluvieux que prévu initialement. A quelques semaines de la saison des sports d'hiver, le très bon enneigement actuel en montagne risque d'être ensuite malmené par des températures trop douces.