ACTUALITES - France & Étranger

Prévisions saisonnières : hiver 2013 - 2014

Actualités - Mise à jour le mardi 05 novembre 2013 par La Chaîne Météo

Préambule : vous êtes très nombreux à suivre chaque mois les actualisations des prévisions saisonnières

Réagir
86
Préambule : vous êtes très nombreux à suivre chaque mois les actualisations des prévisions saisonnières de La Chaine Météo / METEO CONSULT. Voici les tendances pour l'hiver 2013.

La prévision saisonnière est un service très attendu par tous. Chaque mois, les ingénieurs de METEO CONSULT font un travail de synthèse après analyse des résultats des modèles américains et européens spécialisés dans ce domaine. Il faut néanmoins étudier cette prévision avec beaucoup de circonspection : cette science en est encore à son tout début et il faudra de nombreuses années d'expériences pour pouvoir compter sur des résultats vraiment fiables. Mais chacun peut se faire une opinion en suivant de façon critique et objective la synthèse que METEO CONSULT effectue mensuellement.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En attendant le 10 novembre 2013, date de la prochaine actualisation, voici un rappel de notre dernier bulletin.

Prévisions pour la France métropolitaine : actualisation du 10 octobre 2013

Hiver 2013 / 2014 :

La synthèse des principaux modèles numériques de prévisions saisonnières ainsi que l’analyse atmosphérique réalisée par les prévisionnistes de METEO CONSULT montrent que l’hiver 2013 – 2014 serait globalement doux et humide en France métropolitaine, sous l’influence des vents d’ouest dominants. Cette actualisation des prévisions tend donc vers un hiver moins froid qu'annoncer précèdemment. Le scénario d'un hiver assez doux domine mais on ne peut cependant pas exclure la probabilité, même faible, d'une saison plus froide qu'annoncée, notamment pour le trimestre janvier / mars.


Notre hiver pourrait se décomposer en deux partie : une douceur dominante en première moitié et une période un peu plus froide pour la deuxième partie. A l’échelle européenne, les modèles indiquent une anomalie douce et humide dominante sur l’ouest du continent, tandis que les régions s’étendant de la Scandinavie à la Russie jusqu’en Mer Noire seraient sous l’influence d’un froid assez marqué dès le mois de décembre. Ce froid pourra occasionnellement s’écouler vers la France, mais sans pour autant engendrer des températures inférieures aux moyennes au final. Cette configuration est caractéristique d’un flux « zonal », c’est à dire d’origine océanique. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Novembre : très changeant

Sous l’influence de fréquentes dépressions circulant au niveau des îles britanniques, le temps alternera entre quelques descentes d’air froid et des périodes calmes et plus douces. Ce contexte favorisera des coups de vent habituels à cette époque de l’année. Les températures oscilleront entre les normales et légèrement au-dessus. La neige tombera fréquemment en montagne, avec de fortes fluctuations de l’isotherme (alternance froid / redoux). Le dernière décade s'annonce nettement plus froide.
. Décembre : de saison

Bien que le flux dominant soit « zonal » (rail Atlantique), la présence d'air froid continental sur la Scandinavie et l’Europe de l’est pouvant se diriger jusqu’à la France. Ces conflits de masses d’air favoriseraient de fortes perturbations sur notre pays, avec de la neige en montagne à moyenne altitude. Des « épis-phénomènes » de neige en plaine seraient alors possibles.
. Janvier et février : très perturbé, risque de froid

Ces deux mois présentent une forte similitude qui nous permet de les regrouper pour l’instant, avant de préciser ultérieurement les variations décadaires. Le flux d’ouest océanique devrait se maintenir majoritairement, repoussant le froid sur la Russie, surtout en janvier. Dans ce contexte, les modèles indiquent de fortes précipitations (pluie en plaine, neige en moyenne voire relativement haute altitude). Les températures rejoignent alors les moyennes de saison, présentant une possibilité de baisse plus marquée en février à la faveur de la reconstitution

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Pour aller plus loin :

Phénomène EL NINO / LA NINA:
les prévisionnistes de METEO CONSULT surveillent attentivement l'évolution des anomalies de la température de surface des océans, notamment en zone intertropicale (ENSO). Le phénomène le plus marquant étant l'alternance entre les épisodes de refroidissement de l'océan Pacifique (La Nina) ou, à l'inverse, son réchauffement (épisode El Nino) : ces variations cycliques influent particulièrement sur les conditions météo en Amérique, mais n'ont que peu d'influence directe sur les hivers européens. A l'heure actuelle, malgré la mise en place progressive d'un faible El Nino dans le Pacifique, l'évolution globale devrait rester " neutre " pour les prochains mois. Le Nino pourrait devenir un peu plus marqué lors du printemps prochain.

Les glaces arctiques : l'étendue des glaces de l'Arctique a une influence sur le comportement de l'atmosphère en facilitant la formation des anticyclones polaires. Cet été, les glaces arctiques ont conservé une extension importante, que l'on n'avait pas revu depuis 1996 : à ce sujet, la faiblesse du cycle solaire actuel pourrait en être une explication parmi d'autres. Ces glaces, en s'étendant à nouveau cet automne, pourraient influencer l'hiver européen. Cela a fait dire à certains climatologues (allemands et américains) que l'hiver 2014 serait particulièrement froid, mais la corrélation statistique n'est pas prouvée.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quelles sont nos méthodes?

Nous analysons les résultats numériques issus des principaux centres de calculs mondiaux, américains et européens (modèles ECMWF, MET OFFICE, CFS, NCEP, IRI et CSAG, groupe de recherche expérimental). Ces résultats, qu'il faut prendre comme une "tendance", sont ensuite comparés aux grands cycles climatiques et océaniques en cours (Nina, Nino, Neutral, ONA, OA, QBO...) afin de les ajuster. S'ajoutent à cela des méthodes de calcul permettant de corréler à ces résultats des normes statistiques.

Ces calculs sont expérimentaux : par souci de transparence nous souhaitons vous en faire part, tout en insistant sur leur caractère purement indicatif.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prenez note !
ces prévisions saisonnières vous sont communiquées le 10 de chaque mois et actualisées en fonction des observations. Elles sont également accessibles en permanence au 32.01* sur votre téléphone.

  • Actualités France - France - Prévision saisonnière
    Crédit : la chaîne météo
  • Actualités France - France - Prévision saisonnière
    Crédit : la chaîne météo
  • Actualités France - France - Prévision saisonnière
    Crédit : la chaîne météo
    Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*
    Réagir
     

    prévisions France

    mar
    21
    matin
    SERVICES PARTENAIRES
    SERVICES PARTENAIRES

    C'ÉTAIT IL Y A UN AN

    SERVICES PARTENAIRES
    SERVICES PARTENAIRES