ACTUALITES - France & Étranger

El Nino : hausse des températures !

0
Réagir
Actualités - par

Actualités France - France - Climat
Crédit : meteorologist

Confirmation de ce dont nous vous faisions part ici il y a quelques semaines déjà : pour la première fois depuis 2006, des scientifiques ont constaté un réchauffement des températures des eaux de l'océan Pacifique au niveau de l'équateur, signe de l'arrivée d'El Niño.


Ces chercheurs de l'Administration nationale des études océanographiques et atmosphériques des États-Unis (NOAA) s'attendent d'ailleurs à ce que ce phénomène continue à prendre de l'ampleur au cours des prochains mois et qu'il dure tout l'hiver 2009-2010.


Une hausse d'au moins un degré Celsius, par rapport à la moyenne, de la température à la surface des eaux du Pacifique équatorial, a été constatée à la fin de juin.


« Nous avons constaté que les températures devenaient de plus en plus élevées au cours des derniers mois dans la moitié est de l'océan Pacifique à l'équateur », selon M. Gerry Bell, météorologue principal pour la saison des cyclones à la NOAA. « Au cours du mois de juin, les températures océaniques étaient d'environ un ou deux degrés Fahrenheit (0,5 à 1 degré Celsius) supérieurs à la moyenne. Ce niveau de températures élevées répond à notre définition du début d'El Niño. »


Qu'est-ce qu'El Niño ?


Un phénomène signifiant "petit garçon" en espagnol - ainsi nommé à la fin des années 1800 par des marins péruviens qui avaient été les premiers à remarquer l'apparition de ce courant particulier dans les eaux locales à la période de Noël !! Il constitue une phase plus chaude que d'habitude du cycle irrégulier appelée l'oscillation australe El Niño ou ENSO (sigle d'El Niño et Southern Oscillation). La phase plus froide qui fait suite à El Niño est nommé La Niña, "petite fille" en espagnol. Le phénomène El Niño et ses conséquences se produisent probablement depuis des millénaires, mais les premières preuves historiques dont on dispose à ce sujet datent de 1567-1568. A l'époque contemporaine, des phases d'El Niño plus marquées ont été enregistrées en 1972-1973, en 1982-1983 et en 1997-1998.


Les effets d'El Niño ?


Ils agissent sur le climat dans le monde entier. Aux États-Unis, il déplace et pousse vers le Sud le courant hivernal et le courant-jet ; par conséquent, les orages qui arrivent d'habitude par les États du nord-ouest sur la côte pacifique, à savoir l'Oregon et le Washington, entrent dans l'atmosphère au-dessus du pays par la Californie et balaient sa partie méridionale jusqu'en Floride.


En présence d'El Niño, les régions méridionales des États-Unis ont tendance à avoir plus d'orages et de pluies en hiver tandis que cette saison devient moins rigoureuse dans le nord du pays.


La survenance d'El Niño apporte des pluies utiles aux régions normalement sèches du sud-ouest du pays, ce qui fait que ses effets ne sont pas forcément néfastes. Et ce phénomène tend à augmenter les courants atmosphériques qui changent rapidement, ce qui les rend moins favorables à la formation de cyclones dans l'océan Atlantique.


Les effets d'El Niño sont les plus forts dans les zones tropicales, là où ce phénomène se manifeste en premier. Ces zones comprennent la majorité de l'Afrique, le sud de l'Inde, l'Asie australe, l'Indonésie, la Nouvelle-Guinée, le nord de l'Australie, le sud du Mexique, l'Amérique centrale et le nord de l'Amérique du Sud.


Selon le directeur des services de prévisions météorologiques en temps réel à l'IRI, M. Tony Branson, les pluies seront plus abondantes que d'habitude dans les pays de l'Afrique équatoriale de l'Est, notamment au Kénya et en Ouganda. « Toutefois, a-t-il dit, dans la plupart des pays, en Afrique et ailleurs, les précipitations tendent à être moins importantes durant le phénomène El Niño, ce qui porte atteinte aux moyens d'existence de la population. Les problèmes de gestion des ressources hydriques, de l'eau potable, de l'irrigation, de la sécurité alimentaire et de la sécheresse signifient simplement que la plupart des gens traverseront une période difficile. »


Pendant El Niño, les quantités de pluie diminuent également en Indonésie, dans le nord-est de l'Australie et en Afrique australe. Dans l'est du Pacifique, les eaux plus chaudes peuvent entraver un phénomène dit « upwelling », c'est-à-dire la remontée d'eaux froides des profondeurs qui favorise un fort développement planctonique, lequel constitue une source de nourriture pour des bancs de poissons importants. En revanche, quand El Niño se manifeste, les poissons nagent à des profondeurs accrues pour trouver de la nourriture, et la pêche en pâtit.


Les prévisions mondiales, c'est par téléphone au 3264 !

  • Actualités France - France - Climat
    Crédit : meteorologist

Retrouvez les prévisions météo à l'étranger, par téléphone, au 3264*
Réagir
 

prévisions Pérou

SERVICES PARTENAIRES

C'ÉTAIT IL Y A UN AN

  • Semaine prochaine : intempéries puis amélioration
  • Demain : forte dégradation au sud
  • Aujourd'hui : du soleil après les brouillards
  • Week-end : températures en hausse et dégradation
  • Dégradation au sud ce week-end : prévisions
SERVICES PARTENAIRES
En continuant à naviguer sur notre site La Chaîne Météo, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques
et de vous faire bénéficier de fonctionnalités et offres commerciales personnalisées. En savoir plus / paramétrer
J'ACCEPTE

--title--
--content--